En ce moment En ce moment

Les salaires des achats sont à la hausse

Publié par le - mis à jour à
Les salaires des achats sont à la hausse
© ©Delphotostock - stock.adobe.com

PageGroup a publié ce mardi 11 septembre l'édition 2019 de son étude de rémunérations selon les secteurs et métiers. Retour sur les grandes tendances au sein des fonctions achats et supply chain.

  • Imprimer

Les acteurs du domaine Buying & Procurement sont globalement à la fête si on en croit les conclusions de PageGroup sur les tendances du marché de l'emploi. Les acheteurs Investissement Capex, les acheteurs de prestations intellectuelles, de l'industrie, de matières premières connaissent une augmentation salariale. Leur rémunération atteint 45 000 à 75 000 euros brute annuelle, entre 5 et 15 ans d'expérience professionnelle. Pour les acheteurs IT & Télécoms, la fourchette monte à 50 000 - 90 000 euros.

Du côté des achats de services, transports et logistique, les salaires sont également en hausse. Ils se situent respectivement dans la 40 000 - 65 000 euros et 45 000 - 85 000 euros, toujours dans le cas d'une ancienneté dans le métier allant de 5 à 15 ans. Même tendance pour les achats hors production et indirects (38 000 - 65 000 euros). L'augmentation globale concerne aussi les acheteurs publics, même si leur rémunération est moindre (40 000 - 60 000 euros).

On observe par contre une stagnation du côté des responsables. Le salaire des Commodity Manager, Lead Buyer reste compris entre 57 000 et 90 000 euros. Un responsable Achats de Site gagne toujours entre 43 000 et 70 000 euros par an. La fonction de directeur achats reste elle aussi inchangée, avec une fourchette allant de 75 000 et 105 000 euros annuels pour des profils ayant de 5 à 15 ans d'expérience. Elle est de 80 000 - 200 000 euros au-delà de 15 ans. L'étude relève que dans la catégorie "achats & logistique - ADV & Import-Export", trois métiers ont particulièrement la cote : responsable des approvisionnements, Demand Planner, et chef de projet supply chain.

Le retour d'une conjoncture souriante

L'heure est à l'embellie économique. "Entre juin 2017 et juin 2018, la croissance et la reprise des investissements ont porté l'emploi", indique l'étude. "Sur le marché des cadres, nous retrouvons ainsi le plein emploi (taux de chômage inférieur à 4 %) et les prévisions de l'Apec restent très positives pour 2019 malgré un ralentissement anticipé de la croissance." Au deuxième trimestre 2018, 52 % des personnes interrogées ont une bonne perception de la situation économique, contre 29 % au deuxième trimestre 2017 et seulement 18 % au deuxième trimestre 2016.

Portés par ce contexte favorable, de nouveaux postes se créent en demand planning, en gestion de données produits et fournisseurs. Le rapport souligne par ailleurs qu'au-delà des expertises métiers recherchés, "les profils désirés doivent aujourd'hui se démarquer par un parcours pluridisciplinaire et technique, par une excellente capacité d'analyse, la maîtrise d'une voire de deux langues étrangères et de fortes aptitudes à travailler en mode projet dans des équipes multiculturelles."

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet