Les employeurs européens négligent le bien-être psychologique des collaborateurs stressés

Publié par le - mis à jour à
Les employeurs européens négligent le bien-être psychologique des collaborateurs stressés

Les employeurs européens ont un manque d'intérêt flagrant pour la santé psychique de leurs collaborateurs, et cela même si de nombreux salariés souffrent de stress comme le montre l'étude The Workforce View in Europe 2018 réalisée par ADP, spécialisé dans les solutions de gestion du capital humain.

  • Imprimer

Un tiers des salariés européens (34 %) estime que leur employeur n'a qu'un faible intérêt pour leur santé psychique et leur bien être professionnel et ce en dépit du fait que près d'un cinquième (18 %) sont stressés au quotidien et que pour près d'un tiers (30 %) le problème est si grave qu'ils envisagent de chercher un nouveau poste.

C'est ce que révèle la nouvelle étude "The Workforce View in Europe 2018"* réalisée par ADP, le leader mondial des solutions de gestion du capital humain, sur près de 10 000 actifs.

Les jeunes sont les salariés les plus stressés

La tranche d'âge la plus touchée par le stress est celle des jeunes, avec 37 % des 16-34 ans qui envisagent de changer d'emploi à cause du stress, alors que chez les plus de 55 ans ce chiffre est de seulement 17 %. Les salariés italiens sont nettement plus stressés que ceux des autres pays européens, 40 % d'entre eux en souffrent contre seulement 20 % en Suisse. Par secteur, on constate que les plus stressés travaillent dans la vente au détail, la restauration et les loisirs (35 %), tout comme les salariés oeuvrant dans les services professionnels (32 %).

"Un certain niveau de stress au travail est courant, presque naturel, mais il est important qu'il ne devienne pas incontrôlable", commente Carlos Fontelas De Carvalho, Président d'ADP en France et en Suisse dans un communiqué. "Les collaborateurs constamment soumis à des niveaux de stress risquent de souffrir d'épuisement professionnel (burnout) et même de devoir faire face à des problèmes de bien-être psychologique plus graves encore. Un trop fort niveau de stress peut avoir une incidence néfaste non seulement sur les performances des collaborateurs, sur leur carrière, mais surtout sur leur santé et leur vie personnelle. Il est évident qu'il est dans l'intérêt de tous les employeurs d'aider leurs salariés à gérer au mieux ce stress et à mettre en place tous les filets de sécurité nécessaire avant que les problèmes ne deviennent sérieux."

Veiller au bien-être : un véritable investissement

La prise de conscience de la nécessité de veiller au bien-être psychologique a pris de l'ampleur au cours des dernières années, avec des personnalités de premier plan de toute l'Europe souhaitant briser le tabou à ce sujet. Pourtant, en dépit de ce changement, les résultats montrent que de nombreux employeurs continuent d'ignorer le problème, avec d'importantes disparités entre les pays de l'Union européenne. Ce sont les collaborateurs polonais qui se sentent le moins soutenus par leurs entreprises, avec 59 % des personnes interrogées affirmant que leur employeur s'intéresse peu ou pas du tout à leur bien-être psychologique. En revanche, c'est aux Pays-Bas que les employeurs sont les plus performants en la matière avec deux tiers (65 %) des salariés affirmant que leur management s'intéresse à leur bien-être psychologique.

Carlos Fontelas De Carvalho, chez ADP conclut : "Les problèmes de stress et de bien-être psychologique sont l'une des principales causes d'absentéisme sur le long comme sur le court terme. Soutenir son personnel n'est donc pas uniquement la bonne chose à faire : c'est aussi un véritable investissement".

*L'étude " The Workforce View in Europe in 2018 " a été menée par l'agence indépendante Opinion Matters, pour le compte d'ADP. L'échantillon était composé de 9 908 adultes actifs dans 8 pays européens : Allemagne, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni et Suisse.



La rédaction

Sur le même sujet

" L'excellence est toujours collective ! "
RH
" L'excellence est toujours collective ! "

" L'excellence est toujours collective ! "

Par Stéphane Diagana

Celui qui détient l'un des plus beaux palmarès de l'athlétisme français, Stéphane Diagana, analyse pour Action Co la vision du succès et de [...]

Les femmes prennent-elles le pouvoir aux achats ?
RH
Les femmes prennent-elles le pouvoir aux achats ?

Les femmes prennent-elles le pouvoir aux achats ?

Par Aude Guesnon

Le point de vue de Agnès Moreau, directrice des achats de Bouygues Télécom, Ahlem Hamdi, directrice des achats de Radio France, Emeline Trumeau, [...]

[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?
RH
[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?
Bank-Bank - Fotolia

[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?

Par Nicolas Léger

Entre liberté d'expression et lien de subordination, tout est affaire de mesure et de circonstances. La critique émise par le salarié peut, [...]

Les sept fondamentaux du management bienveillant
RH
Les sept fondamentaux du management bienveillant
konradbak - stock.adobe.com

Les sept fondamentaux du management bienveillant

Par Jean-Pierre Lehnischi

"Il n'est de richesse que d'hommes" aimait à dire l'économiste Bodin. Capital, structure matérielle, personnel : voilà le triptyque gagnant [...]

La rédaction vous recommande

La e-carte cadeau. Un atout stratégique pour Noël
La e-carte cadeau. Un atout stratégique pour Noël

La e-carte cadeau. Un atout stratégique pour Noël

Par Buybox

Noel est une periode critique pour chaque enseigne Ce livre blanc explique comment maximiser ses ventes et capter de nouveaux acheteurs grace [...]