En ce moment En ce moment

Les bonnes pratiques des entreprises Great Place To Work 2018

Publié par le | Mis à jour le
Les bonnes pratiques des entreprises Great Place To Work 2018

Parmi les sociétés désignées comme des entreprises où il fait bon travailler par l'Institut Great Place to Work, certaines d'entre elles font preuve d'originalité. Découvrez quelques bonnes pratiques faciles à décliner dans son entreprise ou son département.

  • Imprimer

Favoriser la transversalité

Difficile de porter un discours de transversalité lorsque l'entreprise cherche à tout prix à mettre des personnes dans des cases ou à vouloir les étiqueter... Voilà pourquoi la société Quaternaire, spécialisée dans le conseil en management (classée 26 ème dans le classement Great Place to Work 2018, des entreprises de 50 à 500 salariés) a choisi de s'attaquer à un symbole : celui de la carte de visite. Ainsi, pour incarner la possibilité pour chacun d'aller au-delà de sa fonction quotidienne, la carte de visite ne précise plus la fonction du collaborateur et cela quel que soit son statut.

Afin de favoriser les échanges inter équipes et mieux se connaître, l'entreprise de services du numérique, A5SYS (34e au classement Great Place to Work des entreprises de 50 à 500 salariés) organise quant à elle des moments de rencontres entre collaborateurs. Ainsi tous les mois, 5 collaborateurs, tirés au sort, se retrouvent pour un déjeuner au restaurant, offert par A5sys. Pour garantir une mixité des services, les personnes viennent de différents services. A l'issue du déjeuner, un des collaborateurs rédige un court compte-rendu afin de partager quelques anecdotes à tous les collaborateurs.

Mettre en avant l'exemplarité

La reconnaissance est un moteur puissant en matière de motivation. Que celle-ci soit hiérarchique ou non, l'essentiel est de voir son travail apprécié et reconnu. Ainsi, au sein de Britvic, (17 ème du Great Place to Work des entreprises de 500 à 5000 salariés) les collaborateurs peuvent désigner la ou les personnes de leur choix, incarnant selon eux les valeurs de l'entreprise. Chaque nomination doit être argumentée : elle doit illustrer la valeur et les exemples qui démontrent en quoi le/la candidat/e incarne cette valeur, et montrer comment les actions sont alignées sur la vision 2020, au travers d'exemples factuels. Les personnes citées sont ensuite sélectionnés par le Comité de Direction en fonction du nombre et de la qualité des nominations.

Développer l'implication

Pas toujours évident pour des collaborateurs, surtout s'ils sont souvent sur le terrain et donc absent de l'entreprise, de participer pleinement à la vie de celle-ci. Mercedes-Benz, (45 ème du classement des Great Place to Work des entreprises de 50 à 500 salariés) a trouvé la solution. L'entreprise spécialisée dans le financement automobile invite tous les collaborateurs à participer, en observateur, à certains comités de l'entreprise, afin de comprendre les prises de décisions entre les parties prenantes. Cette pratique renforce l'appréhension des sujets par les collaborateurs, et leur permet de mieux y adhérer.

De son côté Carglass ( 24 ème du Great Place to Work 2018, des entreprises de 500 à 5000 salariés) opte quant à lui pour des actions bien réelle en réunissant pendant trois jours, des équipes de 3 à 4 volontaires composées de différents collaborateurs venant de différents services. Charge à eux de présenter un projet permettant de changer le quotidien des collaborateurs. Réel moment de rencontre intra-entreprise, les différentes équipes allient leur savoir-faire respectif et leur expertise métier pour concevoir des projets qui verront le jour, à l'issue du vote du public des autres collaborateurs venus découvrir leurs réalisations mais également d'un jury composé du Comité de Direction.

Faire acte de transparence

Les visions à long terme sont souvent expliquées en convention, séminaire... mais les points réguliers sont nettement moins partagés. Pas étonnant d'avoir dès lors des collaborateurs qui décrochent en cours de route ou qui ne se souviennent même plus du cap à atteindre. Ainsi Coralie Rachet, Directrice France de Robert Walters (37 ème au classement Great Place to Work des entreprises de 50 à 500 salariés) informe chaque mois tous les collaborateurs de l'actualité du groupe, commente les résultats, analyse les tendances du marché, précise les objectifs, présente les nouveaux collaborateurs ou annonce les départs. Mais aussi, la manager donne la parole à ceux dont les résultats ou les initiatives ont fait la différence !

Classement 2018 des entreprises Great Place to Work




En complément:

S'inspirer des entreprises Great Place to Work 2017

Les bonnes pratiques des entreprises Great place to work 2016

Etre reconnu au travail rend plus productif

Pour une équipe productive, donnez du sens à leur travail

L'ennui au travail: une réalité ?

Laurent Bailliard

Laurent Bailliard

Rédacteur en chef

Pas tout à fait old school, pas non plus de la génération Y, je suis comme beaucoup de journalistes de ma tranche d’âge à devoir faire mon métier avec [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet