Mon compte Devenir membre Newsletters

Le reverse factoring - Pourquoi? Comment? Et avec quels bénéfices? Retour d'expérience EDF

Publié le par

Elément essentiel: le projet doit être sponsorisé par les achats et la direction financière, mais aussi embarquer le juridique et la DSI, pour que tous les opérationnels s'engagent dans une démarche dans laquelle EDF, aujourd'hui, ne voit que des avantages.

Le reverse factoring - Pourquoi? Comment? Et avec quels bénéfices? Retour d'expérience EDF

A l'occasion d'une matinée organisée début avril par Althéa et Perfect Commerce, sur le thème "Pérennisez vos relations fournisseurs grâce aux financements innovants", Christophe Lecomte, directeur adjoint à la trésorerie opérationnelle d'EDF, a présenté le programme de reverse factoring mis en place par EDF. L'objectif de ce projet était de "prévenir le risque majeur de défaillance des fournisseurs EDF pour des raisons de trésorerie, notamment des plus sensibles économiquement (TPE/PME)". C"est ainsi que EDF a lancé une expérimentation en juin 2011 visant la mise en oeuvre d'un POC de dispositif d'affacturage inversé collaboratif, en partenariat avec BNP Paris Factor".

Pour mener à bien ce projet, Christophe Lecomte a travaillé main dans la main avec les achats. "Il faut impérativement réunir, autour de la table, la trésorerie, les achats, la finance, le juridique et le SI". Chez nous, le lead a été pris par la trésorerie, mais les achats auraient pu le faire. Quand je dis les achats, ce sont les opérationnels; ceux qui ont la main sur le cycle des factures et les personnes en charge du référentiel fournisseur. De manière générale, le projet est co-piloté ", précise-t-il. "La direction achats et la direction financière doivent être sponsors pour embarquer les opérationnels. C'est un élément primordial."

Basé sur le volontariat des fournisseurs

Le projet était basé sur le volontariat des fournisseurs, qui ont ensuite la possibilité d'opter pour deux types de financement: financement automatique ou choix par facture. Aujourd'hui, 1000 fournisseurs d'EDF ont rejoint le projet. A moyen terme, l'objectif est de proposer à 8000 fournisseurs stratégiques de l'entreprise de rejoindre le programme sur les 15000 fournisseurs actifs identifiés comme potentiellement intéressés par le programme. "Aujourd'hui, 80% des fournisseurs qui sont dans ce programme sont des TPE/PME". Et "Les fournisseurs sont théoriquement tous à 60 jours, sauf ceux pour qui il y a une obligation à 30 jours mais, en moyenne, les factures sont financées 40 jours avant la date d'échéance"

Pour gérer la solution et assurer l'interface fournisseurs/EDF/factor, EDF emploie une personne à temps complet.

Principes directeurs du programme:

- sécurisation, pour le fournisseur, du délai de paiement
- possibilité d'un préfinancement, à la date souhaitée, à un taux compétitif, basé sur la qualité de signature d'EDF
- aucune obligation de préfinancement pour le fournisseur
- pas de contrepartie financière pour EDF

Et... à ne pas faire: "Ne pas obliger ses fournisseurs à signer le programme, ne pas demander un bakchich à sa banque..."

Lire la suite en page 2 : Les avantages du reverse pour EDF, les fournisseurs, et le factor