Mon compte Devenir membre Newsletters

(Tribune) Le français Bpack, spécialiste du Procure to Pay, fusionne avec l'américain Selectica

Publié le par

L'intégration au sein de Selectica offre aux clients de Bpack une vision à moyn terme propre à les rassurer et profiter de l'excellente plateforme technologique. Ceux qui réfléchissaient à migrer sur la dernière version se voient offrir une perspective à interroger.

(Tribune) Le français Bpack, spécialiste du Procure to Pay, fusionne avec l'américain Selectica

Succès de la stratégie américaine de Julien Nadeau et de Xavier Pierre-Bez, Bpack fusionne avec Selectica. En effet, si l'éditeur américain va verser 10% de la transaction en cash, le solde est exprimé en action de Selectica. Donc loin d'arrêter leur projet initial, les fondateurs de l'éditeur français vont oeuvrer activement pour porter leur vision du Procure to Pay dans des limites jusque là inaccessibles.

Qui est donc Selectica ?

En décembre 2013, l'éditeur américain d'une solution de gestion de contrat, Contract LifeCycle Management, CLM, intègre Blaine Mathieu au poste de p-dg/CEO. Celui-ci procède à l'embauche de cadres de haut niveau et lance une politique agressive comparable à celle de Emptoris par le passé.

Janvier 2014, levée de fond de $8,7M

Mi-2014, acquisition de Iasta, éditeur Source to Contract de $11M de CA pour $7M de cash et $1M d'actions,

Novembre, discussions avec SynerTrade avortée depuis

Février 2015, levée de près de $11M

Fusion de BPack, CA de environ $5M, valorisé à $12,M

Une bonne nouvelle pour les clients de BPack

L'intégration au sein de Selectica offre aux clients de Bpack une vision à moyn terme propre à les rassurer et profiter de l'excellente plateforme technologique. Ceux qui réfléchissaient à migrer sur la dernière version se voient offrir une perspective à interroger.

Le challenge

La société Selectica pèse donc un peu plus de $30M et présente un portefeuille d'applications autour de la gestion de contrat avec en Upstream, Iasta et downstream Bpack. Il lui faut maintenant créer une proposition de valeur toute intégrée à partir de briques technologiques très hétérogènes, construire une force de vente homogène pour profiter des espaces géographiques conquis sur le tapis vert et exprimer une message, une vision qui peut-être se traduira par une nouvelle plateforme conçue grâce aux compétences des trois sociétés. Sont-elles prêtes ? L'ambitieux Blaine Mathieu saura-t-il attendre deux ou trois ans ? Quelle est donc sa feuille de route ?

Mémoire des prix de marché

2015, BPack, Procure to Pay, CA environ $5M, valorisé à $12M.

2014, Iasta, Source to Contract, CA $11M valorisé 8M.


Par Patrick Chabannes, auteur du blog La Gazette de Cyrénac