Mon compte Devenir membre Newsletters

[Tribune] Sécurité du Cloud : quelles tendances en 2016 ?

Publié le par

Sécurité des données dans les applications Cloud : dernières tendances et prédictions pour 2016 selon Ravij Gupta (Skyhigh Networks)

[Tribune] Sécurité du Cloud : quelles tendances en 2016 ?

1. Les entreprises vont commencer à réduire leur retard sur la sécurité du Cloud. De plus en plus d'entreprises ont pris le virage du cloud, mais souvent au détriment de la sécurité. Il y a un écart entre le niveau actuel des budgets de sécurité du cloud et celui où il devrait être par rapport à l'ensemble des dépenses de sécurité. Selon le Gartner, les entreprises ne consacrent que 3,8 % de leurs dépenses cloud à la sécurité, alors que cela représente 11 % pour les budgets informatiques en général. En 2016, les budgets alloués à la sécurité du cloud dépasseront ceux des dépenses générales de sécurité informatique afin que les entreprises rattrapent leur retard.

2. Les tarifs ??des assurances pour la sécurité informatique vont doubler. En 2015, les compagnies d'assurance ont pris en charge des coûts massifs liés aux cyberattaques. En réponse, les taux et les primes vont augmenter. Les entreprises rechigneront et paieront à contrecoeur et certaines auront même besoin de souscrire des contrats à des conditions défavorables afin d'obtenir une couverture: Anthem a dû s'engager à débourser 25 millions de dollars sur des coûts futurs afin de bénéficier de 100 millions de dollars de couverture. De nombreux assureurs limiteront leur couverture maximum à 75 ou 100 millions de dollars - bien en dessous du coût d'un piratage majeur, qui peut atteindre un quart de milliard de dollars.

3. OneDrive deviendra l'application de partage de fichiers cloud la plus populaire. Actuellement à la quatrième place en terme de volume de données téléchargées, OneDrive va faire un bond au niveau du classement du fait que les entreprises évoluent vers le cloud avec Office 365. Les entreprises ont déjà montré la confiance qu'elles accordaient à ??la plateforme cloud de Microsoft comme système d'enregistrement pour leurs informations sensibles.

Elles y ont ainsi téléchargé près de 1,37 To par mois dont 17,4 % de fichiers contenant des données sensibles. Et il y a encore un énorme potentiel de croissance : 87,3 % des organisations ont au moins 100 employés utilisant Office 365, mais 93,2 % des employés utilisent encore les solutions Microsoft sur site. Microsoft a investi plus d'un milliard de dollars dans la sécurité, et a récemment publié une nouvelle API Office 365 destinée aux partenaires afin de leur permettre de surveiller et de sécuriser les contenus sensibles. Satya Nadella prend la sécurité du cloud très sérieux et les entreprises qui étaient auparavant hésitantes migreront vers les offres de cloud de Microsoft.

4. Les régulateurs européens vont ressusciter Safe Harbor. Les entreprises mondiales ont accordé une attention particulière lorsque la Cour de Justice de l'Union Européenne a annulé l'accord de transfert de données connu sous le terme Safe Harbor. Ce dernier permettait aux entreprises de stocker les données des Européens chez les fournisseurs de cloud américains. La décision de la CJUE a renforcé l'intérêt pour un point clé : les entreprises doivent se méfier des données sensibles non chiffrées transitant par les services de cloud, en particulier ceux situés dans des pays ayant des politiques de confidentialité des enregistrements douteuses. Toutes les données ne sont pas sensibles, cependant, la disparition de Safe Harbor va imposer des restrictions inutiles et irréalistes aux activités cloud. Les régulateurs feront des compromis pour faciliter l'accès mondial aux données.

5. La majorité des incidents de sécurité cloud viendront de l'interne chez les fournisseurs de services. Les fournisseurs de services cloud ont tellement amélioré la sécurité que les failles seront de plus en plus rares. Cela aura pour conséquence de positionner les employés de l'entreprise comme le maillon faible. 90 % des entreprises font face à au moins une menace cloud interne par mois. Que ce soit malveillant ou involontaire, les propres employés de l'entreprise représenteront la plus grande menace pour la sécurité du cloud.

Par Ravij Gupta, cofondateur et p-dg de Skyhigh Networks, éditeur de solutions de sécurité des données dans les applications Cloud ("Cloud Access Security Broker" - CASB)

Mot clés : Cloud | Cloud |

Ravij Gupta, cofondateur et p-dg de Skyhigh Networks