Mon compte Devenir membre Newsletters

Solution Cloud d'Amber Road, "bras international" des ERP

Publié le par

La société américaine Amber Road propose aux entreprises une solution Cloud pour les aider à gérer de manière "industrielle" leurs imports et exports. Un outil collaboratif intéressant pour les directeurs achats car il permet de réaliser des scénarios de calcul de coûts en amont du sourcing.

Solution Cloud d'Amber Road, 'bras international' des ERP

La route de l'ambre fut l'une des plus importantes voies de commerce de l'Antiquité. Aujourd'hui, la société "Amber Road" compte bien se frayer un chemin au sein des grandes entreprises françaises et PME en développement, pour les aider à développer et optimiser leurs flux internationaux.
Présente en France depuis novembre 2014, cette société américaine côtée (NYSE) propose sa solution "Trade Automation 15", qui permet aux entreprises d'avoir accès à une solution Cloud associant des modules de gestion du commerce international à une base de données comprenant des millions de contenus réglementaires, mise à jour en temps réel, pour 140 pays.
"Cette solution est un outil collaboratif, sorte de bras international des ERP", présente ainsi Paul Simon-Thomas, Manager France d'Amber Road.
La raison d'être de cette société : aider les entreprises qui transportent des marchandises physiques à gérer de manière "industrielle" leurs exports et imports. "Ce qui prédomine aujourd'hui ce sont les supply chain longues avec de l'import et de l'export lointain. Les entreprises vont donc être amenées à gérer des flux d'approvisionnements internationaux sans forcément être au milieu du flux physique, ce qui va créer une certaine complexité", poursuit Paul-Simon Thomas.

Un sourcing facilité

En amont du sourcing, l'outil d'Amber Road va permettre de réaliser des scénarios de calcul de coûts rendus. De grandes enseignes de l'industrie du textile notamment, peuvent ainsi avoir un aperçu du coût rendu d'un assortiment.

Une fois le sourcing décidé, l'acheteur doit s'assurer que le fournisseur, en plus de pouvoir livrer un produit de bonne qualité, dans les quantités voulues et dans les délais impartis, fournisse également la documentation adéquate (description produit, poids dimension, certificat d'origine,...). "En cas de manquement, cela entraîne pour l'entreprise toute une série de problème comme des droits de douane supplémentaires... Ainsi, l'illusion initiale d'un sourcing à bas coût peut donc se transformer en cauchemar", relève t-il.

Beaucoup d'entreprises, afin de se prémunir contre l'aléa douane ou fiscal, créent ainsi des stocks de sécurité supplémentaires. "Nous fluidifions l'ensemble en anticipant les réglementations au départ et à l'arrivée, ce qui permet aux clients de gagner plusieurs semaines ce qui n'est pas négligeable."

Par ailleurs, cet outil collaboratif, qui intéresse déjà fortement des groupes comme Saint Gobain, Michelin ou Chronopost, confirme la tendance actuelle qui vise à décloisonner les entreprises. "Auparavant, lorsque le sourcing lointain était encore minoritaire dans les entreprises, les différents acteurs de la chaîne logistique (achat, douane, fiscalité, juridique,...) travaillaient dans leur coin. Aujourd'hui, les entreprises commencent à prendre conscience que si elles continuent à travailler de cette manière, les décisions ne sont pas optimales. Beaucoup de grands industriels commencent donc à faire intervenir en amont tous les acteurs de la chaîne pour déterminer si le sourcing est optimal ou non", souligne le représentant d'Amber Road en France.

In fine, cette solution permettrait aux acheteurs, non pas d'optimiser les achats à la pièce, mais d'optimiser le réseau d'achats pour l'ensemble des process achats à l'international.

Gestion des risques

Si la gestion courante du risque fournisseur reste du ressort des différentes directions concernées (achats, supply chain, risk management,...), l'outil va apporter des faits à l'analyse des fournisseurs. "Dans l'automobile par exemple, notre outil va permettre à nos clients de savoir si, pour une pièce stratégique, trois fournisseurs de rang deux ne se fournissent pas tous auprès d'un seul fournisseur de rang trois. Notre outil permet de cartographier cela", précise ainsi Paul-Simon Thomas.

Quid de la sécurité ?

Certifiée ISO 9001:2008, la base de données est nativement interfacée à la solution de gestion du commerce international d'Amber Road. Pour les entreprises qui exigent un niveau de sécurité optimale (secteur nucléaire, aéronautique,...) et donc ne souhaitent pas un hébergement Cloud, le prestataire propose d'installer une solution propre derrière le firewall. Une option bien évidement plus onéreuse qui nécessite des arbitrages internes.

Coût ?

De 50 000 euros pour une solution simple à 380 000 euros pour une solution plus complexe par an.