Mon compte Devenir membre Newsletters

Performance RSE: l'Europe en tête, le reste du monde en forte progression

Publié le par

Ecovadis publie la première édition de son "indice performance/risque", qui évalue les performances RSE de plus de 20 000 entreprises dans le monde. Les fournisseurs européens obtiennent la meilleure note par rapport à ceux des zones Amériques et AMEA, qui s'améliorent toutefois par rapport à 2015.

Performance RSE: l'Europe en tête, le reste du monde en forte progression

Ecovadis publie la première édition de son "indice performance/risque", qui évalue les performances RSE de plus de 20.000 entreprises fournisseurs dans le monde. Il en ressort une nette progression des performances RSE des fournisseurs entre 2015 et 2016, en moyenne dans le monde, mais surtout une plus grande implication des entreprises européennes dans la maîtrise des risques RSE par rapport aux entreprises des zones Amériques et AMEA.

Le score moyen mondial toutes tailles d'entreprise confondues est de 44/100. Il est précisément de 43,8 pour les grandes entreprises (soit une hausse de 14,9% entre 2015 et 2016) et de 44,1 pour les PME et ETI (+ 12,3%). Les plus forts taux de progression sont observés chez les fournisseurs de la zone AMEA. Paradoxalement, cette zone compte le plus de fournisseurs ayant un score inférieur à 25/100 en 2016 (13% zone AMEA vs. 4% au global en 2016).

L'indice de performance/risque Ecovadis : comment ça marche ?

L'indice s'appuie sur un échantillon de plus de 20.000 entreprises de 10 secteurs d'activité (industrie manufacturière légère, métallurgie et industrie lourde, industrie électronique, agroalimentaire, construction, distribution, transport, TIC, finances & conseil, secteur primaire et industrie extractives) réparties dans 3 zones dans le monde et 144 pays : Europe, Amériques et AMEA (Afrique, Moyen-Orient et Asie). 80% des entreprises évaluées sont des PME/ETI (moins de 1000 salariés). Les entreprises sont évaluées sur 21 critères regroupés en 4 thèmes couvrant tous les standards internationaux liés aux enjeux d'achats responsables : environnement, social, éthique des affaires et maîtrise de la chaîne d'approvisionnement. Au total, plus de 800.000 points de donnée sont ainsi traités quotidiennement par Ecovadis. "Cet indice permet de mesurer et suivre finement la progression des entreprises en matière d'achats responsables et d'exposition aux risques RSE. Ce nouvel outil de référence accompagne les dirigeants dans leurs décisions et leurs pratiques managériales. En effet, 50 à 70% des effets des entreprises sur la société et l'environnement sont liés à leur chaîne d'approvisionnement" explique-t-on chez Ecovadis.

L'Europe, championne de la RSE

Les fournisseurs européens sont loin devant ceux du reste du monde. Le score moyen des grandes entreprises européennes est de 49/100 vs. 40,5 pour la zone Amériques et 38,2 pour la zone AMEA. La même tendance est observée chez les PME/ETI, dont celles basées en Europe obtiennent le meilleur score (47,2/100) contre respectivement 42,2 et 39,1 pour les zone Amériques et AMEA.

Un risque RSE élevé dans les pays de la zone AMEA

Dans les trois zones étudiées dans le monde (Europe, Amériques et AMEA), les fournisseurs européens à risque RSE faible sont deux fois plus nombreux (61%) que les fournisseurs de la zone AMEA (35% des entreprises pour la zone AMEA et 42% des entreprises pour la zone Amériques) en 2016.

L'indice RSE Ecovadis permet une lecture par niveau d'exposition aux multiples risques (éthiques, sociaux et environnementaux) : le risque est dit élevé pour tout score inférieur à 25/100, moyen pour un score entre 25 et 45, et faible pour tout score supérieur à 45.

Au niveau mondial, sur les 10 secteurs étudiés, le plus fort taux d'entreprises à risque RSE faible est observé chez les PME/ETI du secteur de la construction et de l'agroalimentaire (61%). Du côté des grandes entreprises, l'industrie manufacturière légère et le secteur financier et conseil aux entreprises regroupent respectivement 56% et 51% des fournisseurs à risque RSE faibles.

Les PME/ETI progressent plus vite que les grandes entreprises

Les PME/ETI affichent les plus forts taux de progression de leurs performances RSE (+14,9% entre 2015 et 2016), contre 12,3% pour les grandes entreprises. Les PME/ETI représentent l'essentiel des entreprises évaluées dans l'étude (80%). "La responsabilisation des PME/ETI, eu égard à leurs performances RSE, s'explique par de multiples facteurs parmi lesquels : la recherche d'avantages compétitifs, l'adaptation à la demande des clients, les nouvelles réglementations et la meilleure maîtrise de leurs propres fournisseurs", explique Pierre-François Thaler, co-fondateur et CEO d'EcoVadis.

Palmarès des grands enjeux liés aux achats responsables

- Environnement : en matière de problématiques environnementales, le meilleur score est obtenu par les grandes entreprises de l'industrie électronique (51,6). Pour ce qui est des PME/ETI, c'est le secteur de l'industrie agroalimentaire qui performe en 2016 (50,2).

- Social : les PME/ETI du secteur de la construction se distinguent sur les pratiques sociales avec un score de 50,3. Du côté des grandes entreprises, c'est le secteur financier et conseil aux entreprises (47,3).

- Éthique des affaires : le meilleur score est de 45,9 et concerne les PME/ETI du secteur des technologies de l'information et de la communication. C'est encore le secteur financier/conseil qui se distingue s'agissant des grandes entreprises.

- Chaîne d'approvisionnement : le meilleur score est détenu par les PME/ETI du secteur agroalimentaire avec un score de 41,9. Parmi les grandes entreprises, c'est l'industrie manufacturière légère (41,4).

Lire la suite en page 2: Comment Ecovadis vérifie les informations fournisseurs ?