Mon compte Devenir membre Newsletters

Patagonia interrompt ses relations avec un fournisseur accusé de cruauté envers les animaux

Publié le par

Patagonia interrompt ses relations avec son fournisseur de laine et fait son mea culpa suite à la diffusion d'images de cruauté envers les animaux dans les élevages argentins Ovis 21 par l'association de défense animale Peta.

Patagonia interrompt ses relations avec un fournisseur accusé de cruauté envers les animaux

Agneaux écorchés, moutons tondus violemment, ... les vidéos tournées par l'association de défense animalière Peta Etats-Unis au sein des élevages argentins Ovis 21 soulèvent le coeur... et l'indignation.

Or, Ovis 21 est un des fournisseurs principaux de laine du fabricant californien de vêtements techniques éco- conçus de sports et de montagne, Patagonia. L'entreprise s'est associée à The Nature Conservancy et à Ovis 21, une société argentine gérant et développant un réseau de producteurs de laine, "dans un projet novateur visant à régénérer plus de 6 millions d'hectares de prairies emblématiques fragilisées par plus d'un siècle de surpâturage en Patagonie. [...] Tel est le tour de force que nous avons réalisé dans les prairies patagones en recherchant une filière de laine mérinos plus responsable", indique le site.

Suite au tollé engendré par les révélations de Peta et les nombreuses pétitions lancées à son encontre, la marque Patagonia a fait son mea culpa et annoncé le 17 août 2015 qu'elle n'achèterait plus de laine jusqu'à ce qu'elle soit certaine et ait la garantie d''un "traitement éthique des animaux." Patagonia accepte la responsabilité des actes de son fournisseur et promet d'étudier les pratiques indiquées : "Nous allons travailler avec Ovis 21 pour apporter des corrections et des améliorations nécessaires".

L'association Peta salue cette décision, "car toute avancée est bonne à prendre", mais prévient "qu'en fouillant davantage dans la chaîne d'approvisionnement en laine, Patagonia réalisera que le processus de production de la laine implique toujours de la cruauté, ainsi que l'a découvert Peta États-Unis en Australie et aux Etats-Unis et maintenant en Argentine. Si l'entreprise est sincère, nous doutons qu'elle puisse un jour recommencer à acheter de laine".

"Scruter en permanence ses propres actions" déclarait Yvon Chouinard, le fondateur de Patagonia, "c'est faire face à un tas d'emmerdements." Un credo que ne manquera pas de méditer le fabricant suite au bad buzz.