Mon compte Devenir membre Newsletters

Les leviers d'optimisation du budget emballage

Publié le par

Plusieurs leviers et bonnes pratiques peuvent permettre d'instaurer une démarche durable d'optimisation des coûts emballage, a expliqué Bernard Blanchet, consultant emballage au sein du cabinet Euklead, lors d'une conférence sur ce thème organisée jeudi 29 septembre.

Les leviers d'optimisation du budget emballage

Les emballages représentent un coût important pour les entreprises utilisatrices. En 2015, elles ont dépensé 17 milliards d'euros en emballages, un budget supérieur à celui de leurs dépenses en télécoms (10 milliards) et qui se rapproche de celui consacré à leurs assurances (19,6 milliards). Pour les industries alimentaires, fortement consommatrices, ces dépenses peuvent représenter 10% du chiffre d'affaires.

Ce marché se distingue par une offre extrêmement diffuse. Pour les services achats, c'est donc un investissement important et constant qui doit être fait pour identifier les meilleures solutions. "Le marché des emballages évolue très rapidement, les clients finaux attendent aujourd'hui plus d'innovation et sont sensibles à leur empreinte écologique, ce qui oriente le marché vers moins de volume mais plus de services", commente Bernard Blanchet, consultant emballage au sein du réseau Euklead. "Les solutions en emballages se diversifient et les acteurs de l'emballage se multiplient sur un marché qui compte aujourd'hui plus de 850 entreprises de plus de 20 salariés. Pour s'y retrouver dans cette complexité et profiter des opportunités que peut offrir un marché très concurrentiel, les entreprises doivent se poser les bonnes questions", explique Bernard Blanchet.

Les 4 P, pour un début de réflexion

"Le prix est un levier important dans l'optimisation de son budget d'emballages mais n'est pas le seul champ à investiguer", commente Bernard Blanchet. "Il est primordial d'adopter une démarche proactive globale et de s'interroger sur ses pratiques en amont et en aval de la chaîne logistique, d'avoir une approche globale sur les coûts, de considérer l'ensemble des piliers de la RSE et d'établir une relation de gain réciproque avec ses fournisseurs. Avant les prix, la première question à se poser est celle de l'adaptation de l'emballage à son utilisation et aux attentes du client".

Plusieurs leviers et bonnes pratiques peuvent permettre d'instaurer une démarche durable d'optimisation des coûts emballage, a expliqué Bernard Blanchet, lors d'une conférence sur ce thème organisée jeudi 29 septembre.

- Produit/service : l'emballage utilisé est-il adapté au besoin, le packaging correspond-il à l'utilisation qui est faite du produit ? Un changement d'emballage ou de sa composition peut permettre de réduire son prix, d'obtenir un bonus ou de mettre plus de marchandises dans un camion, réduisant de fait le coût du transport

- Prix : il est important de considérer le coût d'achat des emballages mais également les coûts annexes qui sont souvent très lourds, tels que les coûts de logistique en amont et en aval, ceux du stockage, des rendements, des rebus, des déchets, ainsi que la taxe éco-emballages

- Processus : même si c'est rarement une priorité pour les entreprises, établir une relation durable basée sur l'anticipation avec les fournisseurs est primordial. Cela passe par un schéma logistique adapté à leurs besoins et ceux des clients, avec un ajustement de la quantité des commandes, une prévision des besoins, l'évaluation des risques et la sécurisation des achats. De même, prévoir ensemble au début du partenariat l'adaptation aux variations de prix et matières apportera de la visibilité aux partenaires

- Politique d'achats durable : aujourd'hui des solutions telles que l'éco-conception se développent pour concevoir l'emballage dans des conditions respectueuses de l'environnement. Néanmoins, il est nécessaire de considérer l'ensemble des piliers de la RSE : au-delà des paramètres environnementaux, il convient de prendre en compte la santé économique de l'entreprise et la relation avec des fournisseurs de qualité


Cas client présenté par Bernard Blanchet

Entreprise spécialisée dans la préparation de plats cuisinés, de 90 salariés, avec un chiffre d'affaires de 16 millions d'euros

Mission en 2014 : réduire les dépenses et optimiser les processus sur le poste des emballages

Budget emballages initial : 1,9 million d'euros

Leviers identifiés par Euklead : Renégociation des services, innovation, choix et consolidation des fournisseurs

Méthodologie appliquée par Euklead : Audit des pratiques et processus d'achats des emballages, identification des besoins clients

Résultat 2014 : Optimisation du budget de 18%

- Qualité de service : sécurisation des approvisionnements grâce à la contractualisation des obligations de services, la mise en place de stock de sécurité fournisseur

- Innovation : nouveaux formats de bocaux plus en phase avec le besoin du marketing et le développement du PAV

- Consolidation du panel fournisseurs, tous toujours présents 2 ans après mise en place