Mon compte Devenir membre Newsletters

Les systèmes de gestion du référentiel fournisseurs permettent de maîtriser le risque fournisseur

Publié le par

Maîtrise du risque fournisseur et standardisation des processus : tels sont les deux bénéfices de la mise en place d'un référentiel fournisseurs (SRM), selon les services achats interrogés par Ivalua, éditeur de solutions e-achats.

Les systèmes de gestion du référentiel fournisseurs permettent de maîtriser le risque fournisseur

Objectif principal de la mise en place d'un SRM ? "La maîtrise du risque fournisseurs", clament les professionnels achats questionnés par Ivalua. Plaidant pour sa paroisse, cet éditeur de solutions SRM e-Achats a récolté et analysé 283 réponses de la communauté achats internationale quant aux bénéfices d'un outil de gestion du référentiel fournisseurs ou aux challenges que le déploiement d'un SRM permet de relever, et publie l'enquête "Tendances Achats numéro 5 : le SRM, socle d'un SI achats performant". "L'étude va au-delà de notre base de clients, en termes de tailles ou de situation géographique", nuance Caroline Martinot, conceptrice de l'enquête.

Quels sont les bénéfices liés à la mise en place d'un SRM au sein d'une entreprise ?

Selon l'étude, le déploiement d'un outil de gestion du référentiel fournisseurs, dans un contexte d'incertitude économique liée à la crise et à des défaillances d'entreprises, permet donc, prioritairement, de maîtriser le risque fournisseurs (75 %), ainsi que de standardiser les processus au sein de leur entreprise (72 %), mais aussi d'améliorer la communication entre acheteurs et fournisseurs. "La première préoccupation des directeurs achats est de manager les risques fournisseurs, confirme Gérard Dahan, directeur général EMEA d' Ivalua, que ce soient des risques environnementaux, financiers, de dépendance, ou, encore, d'approvisionnement".

Ainsi, données administratives, indicateurs de santé financière, historiques des contrats, carnet d'adresses, chiffre d'affaires, évaluations, etc. : la multitude des informations en présence et la diversité de leurs sources rendent indispensable la mise en place d'un SRM centralisant, d'une part, les renseignements fiables sur les fournisseurs et donnant, d'autre part, un panorama complet de ceux-ci. Inclusion, sélection, consultation et évaluation des fournisseurs sont permises par le SRM.

La dimension économique - "réaliser des économies" - n'arrive qu'en queue de peloton des motivations d'un déploiement d'un référentiel (10 %). Pas si étrange. "Le bénéfice économique n'est pas forcément le plus important pour les directions Achats qui recherchent avant tout une dimension qualitative comme une meilleure productivité, une amélioration de la qualité de la prestation ou un recentrage sur des missions à forte valeur ajoutée", explique Gérard Dahan.

Lire la suite : page 2