Mon compte Devenir membre Newsletters

"Les Salons Solutions regroupent les thématiques-clés de la modernisation B2B"

Publié le par

ERP, Demat'Expo (solutions de dématérialisation, d'archivage électronique, de gestion de l'information, des processus documentaires et du document numérique), Solutions CRM, Solutions BI (Business Intelligence) et Big Data, solutions e-Achats, serveurs et applications sont au coeur de ces Salons.

'Les Salons Solutions regroupent les thématiques-clés de la modernisation B2B'

Les Salons Solutions se dérouleront les 20 ( à partir de 14heures), 21 et 22 septembre 2016, à Paris, Porte de Versailles (pavillon 2.2). A travers six pôles différents, les visiteurs devraient "pouvoir trouver les solutions les plus novatrices et les plus performantes du marché, qui les aideront à administrer les grandes fonctions, piloter leurs activités, optimiser leurs performances, fidéliser leurs clients, développer leurs marchés", annoncent les organisateurs."En outre, les visiteurs pourront assister à plus de 60 conférences et tables rondes axées sur les retours d'expérience". Rencontre avec Philippe Grange, responsable des conférences.

- Que dire de l'édition 2016 des Salons Solutions ? Quels en sont les points saillants ?

Toujours positionnés autour des outils de performances pour les entreprises de toutes tailles et tous secteurs, ces nouveaux Salons Solutions regroupent les thématiques-clés de la modernisation B-2-B : la dématérialisation et la digitalisation ; les ERP, coeurs de gestion des entreprises ; le CRM et le marketing ; la BI et le Big Data et bien sûr, les eAchats.

Cette année, nous avons construit un très imposant programme de conférences - environ 75 thèmes qui vont se dérouler dans six salles en parallèle traités par plus de 220 conférenciers - avec trois préoccupations : prioritairement, faire de "l'utile" en privilégiant les retours d'expérience d'entreprises avancées ; ensuite varier les formats afin que chaque visiteur puisse composer selon le temps dont il dispose un menu enrichissant et robboratif (30 mn, 45 mn, 1h00, 1h15 avec des "avis d'experts", des keynotes, des conférences orientées "bonnes pratiques", des tables rondes) ; et enfin, "lever le nez du guidon" en déployant sur toutes les thématiques des sessions baptisées "Open Lab" dans lesquelles les sujets prospectifs à 3 à 5 ans sont de mise. D'ailleurs les sujets eAchats ne sont pas en reste... il y aura de belles surprises !

A noter : nous réitérons un service gratuit, ouvert à chaque visiteur et à valeur ajoutée : ceux-ci peuvent rencontrer sur rendez-vous des consultants dans un espace dédié confidentiel afin de se faire aider à l'établissement du cahier des charges d'un projet IT qu'ils souhaiteraient mettre en oeuvre.

- Quelles sont les solutions de gestion plébiscitées aujourd'hui, en particulier par les directions achats ?

Laissez-moi tout d'abord vous dire les cinq grandes thématiques IT du moment, qui se reflètent clairement dans l'édition 2016 de ces salons : la digitalisation, l'analytics, le temps réel, l'intelligence artificielle et le Big Data. Ce qui est passionnant en ce moment, c'est que nous voyons apparaître ces différentes fonctionnalités/technologies alors même qu'elles convergent, fusionnent, se combinent et s'appliquent au grè des besoins des différentes directions métier. La DG, bien sûr, est concernée au premier chef par un pilotage fin et réactif des activités ; mais aussi la DAF qui - avec le Big Data et le temps réel - voit son métier se transformer littéralement ; la direction commerciale qui profite du CRM multicanal et d'analyses de plus en plus poussées, jusqu'à pouvoir anticiper (on dit "prescrire") les demandes de ses clients... Et bien sûr, les directions achats.

Ces dernières, on a tendance à l'oublier, étaient précurseurs en matière de digitalisation (le e-procurement, les marketplaces, les enchères inversées, le procure-to-pay, les portails fournisseurs, les catalogues électroniques, etc.). L'analytique, le traitement des flux et des activités temps réel, le Big Data viennent encore les aider au spend management, à traiter le risque fournisseurs, à connaître et comprendre les besoins de leurs clients internes, à mieux acheter et à bien financer.

Les éditeurs de solutions eAchats ont compris ce grand mouvement. Ceux qui - visionnaires - proposent des suites applicatives vont encore devoir "ouvrir" leurs solutions et leurs services vers ces technologies (IA, temps réel, BI et Big Data) et proposer d'accompagner plus avant les transformations digitales de leurs clients et des agglomérats de partenaires (parions qu'eux-mêmes, face à l'ampleur de la tâche, cèdent à la tendance de la "plate-forme" autour de laquelle différents acteurs de l'offre - parfois un peu concurrents - s'agrègent et se complètent).

Lire la suite en page 2 : - On parle beaucoup de digitalisation des entreprises, mais elle se réduit souvent à de la dématérialisation... - Les ERP ont encore une bonne place dans le programme des Salons Solutions. L'heure n'est donc pas encore à leur déclassement? - La table ronde inaugurale porte sur le coût total d'achat. La démarche TCO n'est encore pas une réalité dans toutes les directions achats et sur les différentes familles. Est-ce qu'elle l'est davantage sur les achats IT? - Pour terminer, quels sujets eAchats abordés lors des Salons Solutions 2016 ont votre préférence ?