Mon compte Devenir membre Newsletters

Gestion électronique des contrats : le chemin vers le contract management est encore long

Publié le par

Entamer une démarche d'amélioration de son process de gestion des contrats pour avoir un impact stratégique sur l'activité globale est de plus en plus au centre des préoccupations des entreprises. Mais il faut savoir prendre son temps.

Gestion électronique des contrats : le chemin vers le contract management est encore long

Le contract management est un enjeu majeur aujourd'hui. Désormais plus critique, plus urgente avec une sollicitation opérationnelle forte et des ressources support souvent insuffisantes, la gestion des contrats doit évoluer. D'autant que le contrat papier limite énormément la gestion tant dans la capacité à retrouver l'information que dans le stockage de ces derniers. Mais mettre en place une gestion électronique globale, fluide, qui donne de la lisibilité et de la visibilité demande une transformation profonde des process et des états d'esprit. Et donc du temps.

"La gestion des contrats est encore très hétérogène. Des morceaux de contrats se trouve dans les CRM, d'autres dans les SI achats et la base du contrat est au service juridique. Pour cette raison le contrat perd de sa puissance. Or, plus on va dans la profondeur du contrat plus il devient important et stratégique pour l'entreprise", estime Nicolas Sarraquigne de Legisway. Il devient donc crucial de bien outiller la mutation du process contrats en vue de l'homogénéiser. Pour garantir le succès d'une telle transformation il est nécessaire de procéder par étapes.

Etape 1 : créer un écosystème contrats avec les différentes fonctions concernées (DG, DAF, DHA, direction juridique, DSI) pour bien cerner le besoin car le contrat est l'affaire de tous. "Il est primordial de savoir quel est le besoin et qui ça va aider sinon on risque d'implémenter un outil inadapté qui sera peut être très efficace pour les achats matériels mais pas du tout pour les achats de prestation intellectuelle. Donc attention!" prévient Nicolas Sarraquigne de Legisway.

Lire la suite en page 2 - Etape 2 : outiller la mutation du process