Mon compte Devenir membre Newsletters

Déploiement d'un outil d'e-procurement : le cas (compliqué!) d'Albea

Publié le par

"Au début, la résistance des collaborateurs était très forte", se souvient Aurélie Goubin, Purchasing Best Practices Manager chez Albea Group. "La gestion du changement est bien plus compliquée que l'implémentation technique de l'outil."

Déploiement d'un outil d'e-procurement : le cas (compliqué!) d'Albea

Comment exploiter ses réseaux d'affaires pour améliorer son processus achats : la thématique était au programme de l'Ariba Commerce Summit, rendez-vous organisé par Ariba, filiale du leader des applications d'entreprise SAP. L'occasion de partager les bonnes pratiques... et les écueils du systèmes. Retour d'expérience avec le cas Albea.

Avec ses 16 000 employés et ses 38 sites de production implantés dans quatorze pays, Albea Group, producteur d'emballages pour l'hygiène et la beauté à croissance rapide ne disposait pas moins, avant 2013, de 10 ERP différents pour planifier ses ressources, mais d'aucun outil d'e-procurement. En conséquence: beaucoup de doublons au sein des fournisseurs partenaires du mastodonte et la nécessité d'instaurer un système unifiant les processus.

Mis en oeuvre il y a quelques mois dans l'objectif de faciliter le sourcing des fournisseurs, le reporting, ou encore, la gestion des risques d'approvisionnement - et de gagner en efficacité - le déploiement du module de gestion électronique des achats d'Ariba, s'il a généré des gains de productivité, n'a pas suscité l'adhésion immédiate des achateurs. Bien au contraire.

"Au début, la résistance des collaborateurs était très forte, se souvient Aurélie Goubin, Purchasing Best Practices Manager chez Albea Group, lors de l'Ariba Commerce Summit, en escale à Paris, le 28 octobre dernier. Je recevais des appels tous les jours pour entendre les plaintes des utilisateurs", raconte la jeune femme, présente pour les accompagner, "étape par étape, dans l'accomplissement de la moindre tâche sur la plateforme." Et de reconnaître : "La gestion du changement est bien plus compliquée que l'implémentation technique de l'outil."

Découvrez les bonnes pratiques, page 2