Mon compte Devenir membre Newsletters

Cette entreprise a atteint un taux de non conformité de 0.6%

Publié le par

Quand un fournisseur s'attaque à la non conformité pour mieux répondre à la demande de ses clients. L'exemple de 5 Sept Etiquette, entreprise qui produit des étiquettes adhésives pour les industriels, basée dans le sud-est, qui a atteint un taux de non conformité de 0.6%, contre 2% auparavant.

Cette entreprise a atteint un taux de non conformité de 0.6%

L'entreprise 5 Sept Etiquette a décidé de s'attaquer à la non conformité. Son p-dg, Patrick Wack, a investi lourdement pour s'informatiser afin de réduire les risques d'erreur sur les étiquettes adhésives commandées par ses clients, essentiellement des industriels de la cosmétique, de l'agroalimentaire, des vins et spiritueux et autres grandes industries (produits chimiques, peinture, engrais, outillages, etc.). "Notre taux de non conformité, en 2015, a été de 0.6 %, contre 1.5 à 2% avant investissements. Il est à noté que le taux moyen de non conformité dans le secteur de l'étiquettes adhésives est proche des 2%", annonce fièrement le p-dg. Et de préciser que cette société, qui réalise un chiffre d'affaires de 10M€ investit en moyenne 20% de son CA par an dans ses équipements et solution. "Nous investissons en permanence dans de nouveaux outils pour répondre aux besoins de nos clients qui ont un niveau d'exigence très élevé et dont le mode d'organisation peut bénéficier de la rigueur de nos services et de notre savoir-faire."

L'entreprise, pour qui les risques de non conformité se situent dans les erreurs de référence, le défaut d'impression et le défaut de conditionnement, a également recruté un responsable qualité en la personne de Jean-Pascal Fayen.

Pour réduire la première source de risque, qui réside dans l'échange d'informations avec le client, 5 Sept Etiquette a informatisé le flux, de la commande à la livraison. Les outils informatiques de communication et d'échange de données mis en place par l'imprimeur permettant, tout au long du processus de fabrication, d'assurer la sécurisation et l'automatisation du traitement des informations transmises par les clients. Ces outils permettant de calculer des prix, passer et suivre ses commandes, valider les BAT en ligne, sécuriser et archiver les données. Fini le dossier papier à valider qui fait des aller-retours avec les risques d'interprétation et... de conflits à posteriori. Outre la réduction des erreurs, l'entreprise a gagné en productivité puisque les échanges se font en temps réel et les délais de fabrication sont raccourcis.

Pour éviter les défauts d'impression, l'entreprise a équipé ses machines d'impression offset et flexographie d'un outil qui assure un contrôle qualité automatisé sur 100% de la production. "5 Sept Master est un système de contrôle qualité par vision, initialement réservé à l'industrie pharmaceutique. Il nous permet de garantir l'intégrité des informations échangées avec ses clients, de la saisie de commande à la livraison des étiquettes. Ce mode d'organisation, original et unique en Europe, nous positionne efficacement sur les marchés industriels particulièrement rigoureux de l'agroalimentaire, des vins & spiritueux et de la cosmétique".

Et pour éviter les défauts de conditionnement, les reconditionneuses ont été reliées à l'ERP, ce qui permet d'avoir en temps réel les informations de conditionnement par OF et ainsi éviter tout risque de ce type. Elles sont également équipées du système de contrôle vidéo détectant les erreurs enregistrées en presse pour un tri efficace par les opérateurs.

Lire la suite en page 2 : Un outil web to print