Mon compte Devenir membre Newsletters

Le Big Data rend les achats plus efficaces

Publié le par

Quelles applications pour le Big Data dans le domaine des achats ? A l'occasion du salon Taitronics qui s'est tenu à Taiwan, cette question fut au centre d'une table ronde qui a permis de montrer l'efficacité que peut apporter le Big Data à la fonction achats.

Le Big Data rend les achats plus efficaces

Le Big Data, tout le monde en parle. Mais, dans le domaine des achats, comment en tirer parti concrètement ? Cette question était au centre d'une table ronde du salon Taitronics, qui s'est tenu de 6 au 9 octobre dernier à Taipei (Taiwan). Car, comme l'a souligné à cette occasion Joseph Likens, vice-président de la supply chain de Season Group, "dans la négociation, avoir les données c'est avoir le pouvoir."

Combiner Big Data et processus de travail

C'est pour tirer le meilleur parti des données que, chez Season Group, il a été rapidement décidé de créer de grosses bases de données pour stocker toutes les informations aidant les achats. "Il y a plus de 10 ans, tout cela était fait "à la main", nous collections plus de 65 000 articles actifs issus de plusieurs sites dans le monde, et tachions d'en déduire des prix et tendances", révèle Joseph Likens.

Aujourd'hui, c'est la solution de Buymanager qui est utilisée. L'éditeur vient de lancer (en avril dernier) une nouvelle solution : baptisée Rapide Quote tool, elle permet de tirer parti de toutes les données de tarification disponibles sur le web afin de trouver rapidement la meilleure solution d'achat. "'un des facteurs clé de succès est de combiner le Big Data avec le processus de travail opérationnel. Nous appelons cela l'approche "C-C-C" pour contenu (les données), contexte (le processus de travail opérationnel) et contrôle (l'interface utilisateur). Selon les retours de nos clients, les résultats sont vraiment très intéressants", rapporte Loic Biarez, CEO de Buymanager.

Approche de coût global

Autre point souligné lors de cette table ronde : parmi toutes ces données accessibles, on trouve des informations supplémentaires telles que le stock disponible, les minimum de commande et les délais d'approvisionnement. Ce permet de faire un choix avec une approche de coût global."Jusqu'à présent, il arrivait souvent qu'après avoir envoyé une commande au fournisseur, l'information de stock s'avérait être incorrecte. Désormais l'accès instantané a une information complète permet aux acheteurs de placer leur commande au bon moment, améliorant les gains, et apportant une efficacité accrue", note Ivy Liu, senior manager en charge des achats chez Orient Semiconductor Electronics.

Un autre sujet ayant fait l'objet d'échanges : le Big Data a-t-il un impact sur le stock ? Jerry Chang, le vice-président chez Orient Semiconductor Electronic, rappelle que le stock à deux fonctions principales : éviter les ruptures de stock et maîtriser le prix unitaire. "Mais dès lors qu'il est possible d'avoir une connaissance instantanée du stock chez les fournisseurs (prix et quantité), il n'est plus nécessaire d'acheter les composants et de les garder en stock. Disposer de toutes ces informations rassemblées un seul endroit permet de positionner les commandes au bon moment, avec le prix et la quantité la plus appropriée", souligne-t-il.

Plus de temps pour les sujets importants

Finalement, les participants de la table ronde se sont accordés sur un point : le Big Data permet de s'affranchir des échanges et gestion de données élémentaires. Acheteurs et fournisseurs disposent ainsi de plus de temps pour les discussions sur les composants clés et les sujets importants. Les fournisseurs optimisent leurs coûts de vente puisqu'ils n'ont pas besoin de passer du temps sur les articles à faibles coûts, et les acheteurs économisent du temps et se concentrent sur les composants à forte valeur ajoutée.