Mon compte Devenir membre Newsletters

La certification ISO 50001 permet d'économiser jusqu'à 25% par an sur la facture énergétique

Publié le par

Le groupe Afnor a analysé les bonnes pratiques et les difficultés rencontrées par les entreprises certifiées ISO 50001. Avec la fin des tarifs réglementés de l'énergie, il apparaît primordial de déployer une démarche de management de l'énergie pour diminuer les coûts.

La certification ISO 50001 permet d'économiser jusqu'à 25% par an sur la facture énergétique

Élaborer et mettre en oeuvre une stratégie énergétique. L'étape semble aujourd'hui incontournable pour les entreprises désireuses de faire des économies... et de se mettre en ordre de marche, en vue de deux événements législatifs, à l'échéance fixée en décembre 2015 : l'audit énergétique obligatoire pour les grandes entreprises - avant le 5 décembre 2015 - et la fin des tarifs réglementés de gaz et d'électricité.

"La norme ISO 50 001, très opérationnelle, est une bonne méthode pour aider les organisations à améliorer leur performance énergétique, c'est-à-dire leur consommation par unité de produits", avance Catherine Moutet, responsable Afnor énergies. L'association française de normalisation a d'ailleurs de quoi le prouver, grâce à la publication d'une étude exclusive sur la réalité des entreprises certifiées ISO 50 001*, dans laquelle elle identifie les gains et les bonnes pratiques - mais aussi les difficultés - rencontrés lors du déploiement d'une démarche de management de l'énergie, et ce, trois ans après la publication de la norme ISO 50 001.

Quels sont les gains ?

Dans cette étude, les organismes font état de gains financiers non négligeables sur leur facture énergétique, comme l'explique Catherine Moutet : "Les entreprises qui ont déployé une démarche de management de l'énergie ont obtenu des gains économiques importants. Ces gains sur la facture énergétique peuvent aller jusqu'à 25 % par an, et sont de 10 %, par an, en moyenne. Une entreprise nous a même indiqué avoir fait 50 % d'économie sur plusieurs années."

Autre retour sur investissement : l'amélioration de la performance énergétique. Ainsi, le gain sur la performance énergétique peut aller jusqu'à 35 % - 11 % en moyenne -. Quant au temps de retour sur investissement sur les actions engagées, "il est à 94 % inférieur à quatre ans, contre cinq à huit ans auparavant, révèle la responsable Afnor énergies. Cela s'explique par l'apport de la prime liée à la bonification des certificats d'économies d'énergie (CEE), mesure mise en place par le gouvernement à partir d'avril 2012." Cette prime serait une motivation pour s'engager dans la démarche et aller vers la certification, note l'étude. 83 % des entreprises interrogées en ont d'ailleurs bénéficiée.

* 20 entreprises publiques et privées de 28 à 150 000 salariés, certifiées ISO 50 001, ont répondu à un questionnaire de l'Afnor. 27 rapports d'audit de certification ISO 50 001 ont été analysés.