Mon compte Devenir membre Newsletters

Le guide d'utilisation des centres d'affaires

Publié le par

Page 3 sur 3

Centre d'affaire Régus à Nanterre

© Guillaume Leblanc

Centre d'affaire Régus à Nanterre



Les centres d'affaires ne connaissent pas la crise

Telle est la conclusion de l'étude réalisée par Xerfi Research(1) auprès de 150 centres d'affaires et de domiciliation sur leur activité de 2008 à 2012 (3 à 7,5 % de croissance, selon les années). D'une part, les centres d'affaires répondent à une tendance à l'externalisation des entreprises soucieuses d'ajuster leurs charges fixes. D'autre part, la flexibilité de leurs offres constitue un atout, presque un refuge, dans les périodes de crise où les anticipations deviennent incertaines.

Par ailleurs, l'activité des centres d'affaires reste portée par une tendance : le nomadisme croissant des salariés, rendu possible par les outils technologiques. Cette tendance devrait d'ailleurs soutenir l'activité, au moins jusqu'en 2016, prédit Xerfi Research. La plupart des acteurs ont amorcé ce virage en proposant de nouvelles prestations : espaces de coworking (pour les nomades) ou tiers lieux/télécentres (destinés aux télétravailleurs). Sur ce point, les centres d'affaires devront batailler avec les structures d'accompagnement des jeunes entreprises.

Par ailleurs, les clients attendent des prestations à valeur ajoutée, notamment de la location longue durée ou des abonnements plus avantageux. Ils sont également demandeurs de services : applications sur smartphone, stockage dans le cloud, bureaux personnalisables, animation de mini-réseaux sociaux pour favoriser les échanges entre clients...

(1) Les centres d'affaires et de domiciliation, performances financières et mutations de l'offre, prévisions pour 2016 et perspectives à moyen terme, Réf. 4SAE22/XF, juillet 2014, à partir de 1 400 €.