Mon compte Devenir membre Newsletters

Le voyageur d'affaires au coeur des révolutions

Publié le par

L'arrivée sur le marché du travail d'une nouvelle génération de voyageurs précipite les mutations pressenties il y a quelques années. Le secteur se reconfigure avec l'objectif de faire des séjours professionnels une expérience gagnante pour tous.

Le voyageur d'affaires au coeur des révolutions

Le voyage d'affaires est-il en pleine métamorphose ? A en croire l'essor rapide du bleisure, phénomène par lequel le séjour d'affaires et le voyage d'agrément ne font plus qu'un, la mutation ne fait aucun doute. Aux exigences des voyageurs, à la recherche d'offres plus souples, plus confortables, plus efficaces s'ajoutent les souhaits d'optimisation de leurs entreprises. Plusieurs indicateurs témoignent d'un changement de fond où le voyage d'affaires joue un nouveau rôle, à l'image de l'étude de 2016 réalisée par OpinionWay pour Axys Consultants qui révèle le rapport différent que les 18-34 ans ont à l'égard des déplacements professionnels.

Ils se déclarent "mieux disposée à l'égard des nouveaux services offerts par le marché comme Uber, Airbnb, ou le covoiturage." 50% d'entre eux trouvent davantage de plaisir au voyage d'affaires, contre 34 % chez les plus de 35 ans. Par ailleurs, cette nouvelle génération se dit également plus sensible aux conditions dans lesquelles se déroule le voyage, ce qui est potentiellement en rapport avec son besoin accru de reconnaissance. Une population qui se montre également "plus critique quant à la formalisation de la politique voyages, la jugeant plus souvent complexe ou inexistante par rapport à ses aînés."

Le levier de la satisfaction voyageurs

"On constate un fossé important existant entre l'engouement d'une catégorie de voyageurs d'affaires vis-à-vis des offres issues de l'économie collaboratives et leurs entreprises, peu enclines à intégrer ces nouveautés. Des contenus innovants sont d'ores et déjà disponibles. Ils sont de mieux en mieux adaptés aux attentes des sociétés. Mais les mutations allant dans ce sens sont lentes", confie Guillaume Col, Directeur Général France, BeNeLux et Europe du Sud d'American Express Global Business Travel (GBT). Pour autant, la mue du secteur semble inéluctable.

La nécessaire baisse des coûts au sein des entreprises est elle aussi à l'origine des bouleversements dans ce domaine. Selon plusieurs études, les sociétés pourraient diminuer de 15 % les économies manquées simplement en faisant appliquer leur politique. De nouvelles solutions sont imaginées pour faire des économies. Mais celles-ci ne doivent pas se faire au détriment des voyageurs. Bien au contraire. Les employeurs semblent conscients "qu'une meilleure efficacité passe par un niveau de service plus élevé pour les employés en déplacement", comme le souligne Guillaume Col. Selon l'étude d'OpinionWay, le voyage d'affaires est jugé comme une source de stress élevé pour un tiers des personnes interrogées. Parmi les causes fréquemment citées figurent la crainte du retard, l'impossibilité de s'organiser suffisamment à l'avance, ou encore le manque d'informations. Autant d'écueils corrigés par les innovations actuelles.