Mon compte Devenir membre Newsletters

Une course à la nouveauté dans le ferroviaire

Publié le par

Pour conserver son rang sur le segment du voyage d'affaires, la SNCF propose de nouveaux services destinés à faciliter le travail en situation de mobilité. Un axe de développement également prioritaire pour le challenger Trainline.

Une course à la nouveauté dans le ferroviaire

"Le Wifi à 320 km/h sur la nouvelle ligne LGC L'Océane", se targue la SNCF dans un communiqué à l'occasion de l'ouverture récente des liaisons ferroviaires à grande vitesse vers les grandes villes de l'ouest de la France. Début 2016, la SNCF a attribué au fournisseur d'infrastructures embarquées 21net ce vaste projet visant à équiper d'un réseau Wifi l'ensemble de sa flotte TGV, comprenant 300 trains, soit 2 400 voitures. L'objectif est de permettre d'offrir d'ici fin 2017 et pour 80 % des voyageurs TGV en France un accès gratuit à l'Internet enrichi d'un portail de services à bord.

La SNCF choisit également d'innover en répondant aux exigences de confort de sa clientèle Affaires en développant des espaces dédiés, à l'image du salon Grand Voyageur inauguré en juin 2017 à la gare du nord de Paris. La gestion de ce projet a été confié à Regus qui dispose au sein du lieu de deux salles de réunions attenantes de 12 et 16 places, d'une trentaine de places dans un espace de coworking, ainsi que de bureaux privés. Les voyageurs d'affaires peuvent louer un espace pour 1 heure, pour la journée, voire pour une longue période sur l'année.

Un partenariat SNCF-Regus qui a aussi été mis en place dans les gares de Bordeaux, Le Mans et Nancy. D'ici le fin 2017, Lille Flandres et Amiens accueilleront également des espaces analogues. Des nouveautés qui viennent compléter le portail Grand Compte de la SNCF qui s'adresse aux structures dépassant les 150 000 euros annuels d'achats de billets et qui, outre les conditions avantageuses telles que des remises, propose un suivi personnalisé par un chargé de clientèle dédié pour un meilleur suivi des dépenses.

La technologie comme terrain de bataille économique

Face aux nouveautés brandies par la SNCF, le challenger Trainline continue à se faire sa place et mise sur une simplicité et souplesse toujours plus forte en matière de gestion des notes de frais. "Nous ne cessons de gagner en maturité sur ce plan. Aujourd'hui, Trainline offre une intégration avec Triplink de Concur permettant d'envoyer automatiquement le reçu et les données associées à Concur Expense pour les notes de frais. Nous proposons également le paiement centralisé pour éviter tout simplement d'avoir à faire des notes de frais ", explique Dick Wissink, responsable commercial de Trainline for Business Europe. Il ajoute que la mobilité sera à l'avenir "de plus en plus au coeur des processus voyages et dans les services proposés, car on importe dans les entreprises les habitudes déjà prises sur un plan personnel, même si la démarche prend plus de temps en raison de la compatibilité avec les politiques voyages en interne."