Mon compte Devenir membre Newsletters

[Tribune] Le reporting, véritable dash board du travel manager

Publié le par

Le reporting, outil qui permet aux utilisateurs, principalement les travel managers et les directions générales, d'anticiper l'avenir est encore trop souvent perçu comme une usine à gaz avec un manque d'hétérogénéité et une consolidation souvent complexe associée à un scope parfois incertain.

[Tribune] Le reporting, véritable dash board du travel manager

Dans bien des cas le reporting est encore utilisé de manière standard, peu approfondie et n'est pas jugé à sa juste valeur. Plutôt perçu comme étant une usine à gaz avec un manque d'hétérogénéité et une consolidation souvent complexe associée à un scope parfois incertain (entités incluses, fournisseurs, O&D...). Finalement sans grand intérêt, il est trop souvent délaissé malgré le gisement d'information qu'il constitue.

Cependant il faut garder à l'esprit que le reporting est un outil, qui permet aux utilisateurs, principalement les travel managers et les directions générales, d'anticiper l'avenir... C'est tout du moins l'attente qu'ont les utilisateurs en 2016. Tout le monde est à la recherche d'une solution offrant de multiples fonctionnalités allant bien au-delà de l'analyse classique d'une extraction et qui demande à être retravaillée et nettoyée avant exploitation. Pour rappel, le reporting doit permettre aux utilisateurs de maîtriser et piloter les programmes aussi variés soient-ils : aériens, hôtels, LCD... tout en se basant sur des informations réelles, puisque son contenu correspond à l'activité de l'entreprise retracée au travers d'un document.

Si nous nous penchons sur les outils qui sont proposés par les TMC sur ce périmètre, nous devons saluer les efforts réalisés ces dernières années car les progrès sont nombreux et ils répondent maintenant (presque) aux attentes du marché.

Ils sont intuitifs, personnalisables et mettent à disposition de l'utilisateur les informations souhaitées en seulement quelques clics : benchmark par rapport aux concurrents, dépense par compagnies aériennes, top destinations, performance économique, émissions de CO² liées aux voyages d'affaires. Ils proposent également un large choix en termes de période puisqu'ils offrent de la visibilité en temps réel ou sur des périodes à définir.

Il est vrai que l'innovation a transformé notre reporting qui se positionne dorénavant en tant que véritable dash board, rendu facile d'utilisation et plus efficient notamment grâce aux NTIC. A l'heure du Big data, les outils proposés vont bien au-delà des "simples" extractions qui ont longtemps eu la préférence des travel managers.

Lire la suite en page 2 : Maintenant, les reportings apportent visibilité et flexibilité aux utilisateurs et Ainsi la traçabilité, la visibilité et l'analyse couvrent tous les axes, du global au local