Mon compte Devenir membre Newsletters

[Tribune] 2017, enfin l'année du MICE?

Publié le par

Comment l'acheteur peut-il apporter une valeur ajoutée dans cet écosystème? Quels sont les leviers qui s'offrent à lui pour peser dans la stratégie MICE de son entreprise? Éléments de réponse.

[Tribune] 2017, enfin l'année du MICE?

Le MICE est une formidable occasion pour les organisations de toutes tailles de communiquer auprès de leurs clients, d'échanger avec leurs collaborateurs internes, de renforcer une image de marque ou de renforcer la cohésion d'un groupe. En bref, ce marché intègre des enjeux stratégiques qui doivent être identifiés et maîtrisés par les achats mais également partagés par l'ensemble des partenaires. Plusieurs types d'événements existent. L'association GBTA explique que "selon son objectif, sa cible ou le message qu'elle souhaite véhiculer, une entreprise devra opérer un choix entre les différentes typologies d'événements" . Dès lors, déterminer en amont le but précis d'un événement devient incontournable pour se garantir les résultats escomptés.

Si l'organisation d'événements paraît évidente, elle peut parfois apporter quelques obstacles qu'il convient d'éviter car la complexité peut résider :

1. dans la diversité des options proposées par le marché...

- -meetings : séminaire (résidentiel ou semi-­résidentiel) ; kick-off meeting ; convention ;

- incentives : voyage de stimulation ou voyage de motivation ; lancement de produit ;

- -congress : assemblée générale ; congrès ; collo­que ; symposium ; conférence (dont visio conférence) ;

- -events : événement corporate ; événement presse ; événement grand public ; relations publiques ; soirée

Pour des besoins plus spécifiques, d'autres typologies d'événements existent : festival, tournée commerciale, conférence, salon professionnel, journée étude/réunions, team building, coaching et formation.

2. ... et l'existence de nombreux intervenants :

- les intermédiaires, chargés de mettre en relation le demandeur avec les prestataires de service susceptibles de répondre à ses besoins tels que les agences événementielles spécialisées dans la conception et l'organisation d'événements et les agences de voyages de tourisme d'affaires et d'incentives ;

- les "PCO" (organisateurs professionnels de congrès) ;

- les DMC ou Agences réceptives locales, spécialistes d'une région ou d'une thématique jouant à l'étranger le rôle d'intermédiaire avec les prestataires locaux ;

- les venue finders, spécialistes de la recherche, du conseil et de la négociation de lieux (principalement présent pour des besoins logistiques et non de contenu).

- les prestataires en direct (restaurants, traiteurs, hôtels, agences logistiques, agences de communication, prestataires techniques...) ;

- l'environnement de marché constitué de divers acteurs dont les associations, les salons et les magazines.

Alors, comment l'acheteur peut-il apporter une valeur ajoutée dans cet écosystème ? Quels sont les leviers qui s'offrent à lui pour peser dans la stratégie MICE de son entreprise ?

Lire la suite en page 2

Mot clés : Mice

Christophe Drezet