Mon compte Devenir membre Newsletters

Six risques majeurs pour 2017 qui pourraient impacter les prix du voyage d'affaires

Publié le par

Les tarifs de voyage devraient augmenter à la marge ou stagner en 2017, selon CWT et GBTA qui publient une étude identifiant les principaux risques pour le marché global. "Les incertitudes géopolitiques et économiques obligeront les travel managers à faire preuve de souplesse et d'agilité..."

Six risques majeurs pour 2017 qui pourraient impacter les prix du voyage d'affaires

L'étude* Prévisions mondiales des prix du voyage d'affaires en 2017 publiée ce 18 juillet par CWT et GBTA met en avant six risques majeurs pour l'année 2017 qui pourraient impacter les prix du voyage d'affaires et l'économie mondiale dans son ensemble. "Il s'agit des performances des marchés émergents, des turbulences sur les marchés financiers, des risques géopolitiques, des incertitudes liées au Brexit, des fluctuations potentielles des taux d'intérêt américains et du prix des hydrocarbures", liste ce rapport annuel qui contient des projections mondiales, régionales et nationales pour les tarifs 2017 des transports aérien et terrestre, de l'hôtellerie et des réunions et événements.

"Alors que le secteur du voyage d'affaires démontre régulièrement ses capacités de résilience, le niveau élevé d'incertitude à l'échelle mondiale pour 2017 oblige les acheteurs de voyage à se montrer encore plus vifs et flexibles que d'habitude pour façonner leur programme voyages", explique Jeanne Liu, vice-présidente pour la Recherche de la fondation GBTA. "D'après les prévisions, les tarifs de voyage ne devraient pas augmenter, ou alors à la marge. Mais, pour 2017, il sera indispensable d'observer l'évolution permanente du paysage mondial et de réagir en conséquence si l'on veut réussir son programme voyages."

"Nous observons une croissance économique relativement faible, disparate et - dans certains cas - fragile. Les voyageurs et les travel managers devront bien connaître leurs habitudes et leurs dépenses de voyage, et ils devront être attentifs à l'impact de l'incertitude et de la volatilité économiques", commente Kurt Ekert, President & Chief Executive Officer de CWT. "Avec une bonne planification, ils auront la possibilité de faire les bons changements pour éviter les risques de pertes."

Transport aérien

Les tarifs des compagnies aériennes ne devraient augmenter que très légèrement (2,5 %) en 2017, voire tomber sous les niveaux de 2015 sur certains marchés en raison de la baisse soutenue du prix des hydrocarbures. Les frais annexes vont peser de plus en plus : ils sont passés à 7,8 % des revenus globaux des compagnies aériennes en 2015 (en hausse de 6,7 % par rapport à 2014) et cette tendance devrait se poursuivre.

- Dans la zone Asie-Pacifique, alors que les prévisions annoncent une diminution des prix de 1,1 %, la stabilité devrait être de mise pendant l'année 2017, aidée en cela par la baisse du prix des hydrocarbures. Le Japon et Singapour font figure d'exception. En effet, d'après les projections, les taux de change devraient avoir un impact majeur sur le coût du transport aérien.

- Dans la zone EMEA, plusieurs cas de figure cohabitent. En Europe de l'Est, les prix devraient augmenter de 4 %, en partie à cause de la faible concurrence. La hausse devrait atteindre 0,5 % en Europe de l'Ouest et 2 % au Moyen-Orient et en Afrique.

* En Amérique latine et aux Caraïbes, on devrait observer une baisse des prix de 1,9 %.
* En Amérique du Nord, les tarifs devraient augmenter de 3,7 %. Les compagnies devraient réinvestir une part des profits réalisés grâce à la baisse du prix du pétrole pour enrichir leur flotte et améliorer leurs offres.

Lire la suite en page 2 : Prévisions pour l'hôtellerie, le transport terrestre et le MICE