Mon compte Devenir membre Newsletters

Pour 87% des voyageurs d'affaires, les outils numériques sont un facteur de motivation

Publié le par

Mais, si le voyageur d'affaires est mature, les entreprises sont loin d'avoir réalisé leur transformation numérique en la matière. Elles gèrent les déplacements de leurs employés manuellement ou via des solutions obsolètes qui affectent la productivité des collaborateurs, pointe une étude KDS.

Pour 87% des voyageurs d'affaires, les outils numériques sont un facteur de motivation

Le développement du digital a engendré de nouvelles habitudes chez les consommateurs en leur apportant plus de simplicité, de choix et de personnalisation, notamment dans le domaine du voyage. Mais cet usage de la technologie ne se reflète pas toujours en entreprise, où l'organisation des déplacements reste une tâche complexe et chronophage. KDS, fournisseur leader de solutions en ligne de réservation de voyages, a souhaité étudier cette dichotomie en interrogeant plus de 400 voyageurs d'affaires français.

Le résultat révèle que si le voyageur d'affaires est mature, les entreprises sont loin d'avoir réalisé leur transformation numérique en la matière. Elles gèrent les déplacements de leurs employés manuellement ou via des solutions obsolètes qui affectent la productivité des collaborateurs.

Des utilisateurs matures.... et des entreprises à la traîne

Les outils numériques, l'utilisation du web, des réseaux sociaux, etc, sont des usages qui ne sont plus vraiment nouveaux pour les voyageurs d'affaires : 55% affirment maîtriser ces outils et services et se considèrent "comme très avancés". 85% d'entre eux ne peuvent pas se passer de WIFI en vacances - pour 54%, c'est même un critère indispensable dans le choix de leur lieu de séjour - et 50% ont installé au moins 4 applications de voyage sur leur smartphone pour leur usage privé. 88% des voyageurs d'affaires trouvent, également, que les services personnalisés apportés par le numérique (recherche sémantique, commandes mémorisées sur les sites e-commerce, stockage des adresses pour le calcul des itinéraires etc...) sont pratiques et font gagner du temps. Et les craintes qui pouvaient s'exprimer il y a quelques années quant à l'utilisation des données personnelles ne semblent plus d'actualité puisque seuls 6% des personnes interrogées considèrent ses services personnalisés comme intrusifs.

Les voyageurs d'affaires sont donc matures en matière de digital dans le privé mais également dans leur sphère professionnelle. Pour 87% d'entre eux, les services et outils numériques sont même un réel facteur de motivation dans l'entreprise. Mais, au vu de l'étude, même si l'usage d'applications professionnelles centralisées se développe sensiblement, les modes de réservation des voyages d'affaires restent assez traditionnels, 61% des répondants passent par des agences (réservation off-line) ou des assistantes, seulement 27% utilisent des applications et 12% le font par eux-mêmes réservant directement sur chaque site fournisseur.

Afin de mieux répondre aux attentes de leurs salariés nomades, les fidéliser et augmenter leur productivité, les entreprises doivent mettre à disposition des applications voyages innovantes, intuitives et rapides et les encourager à s'en servir. Par ailleurs, face à la montée du "bleisure"- 19,5% des voyageurs d'affaires affirment faire ce choix souvent et 42,8% de temps en temps - les entreprises doivent faire preuve de plus de souplesse dans les modes de réservations des voyages d'affaires, et adapter leurs politiques voyage.

Lire la suite en page 2 : La technologie, essentielle à la productivité