Mon compte Devenir membre Newsletters

Les tarifs hôteliers en baisse à Paris

Publié le par

HRS Global Hotel Solutions vient de dévoiler les résultats du premier semestre 2016 de son Baromètre hôtel price radar. Découvrez les tarifs hôteliers dans les principales destinations des voyageurs d'affaires.

Les tarifs hôteliers en baisse à Paris

Des tarifs hôteliers à la baisse dans Paris intra-muros, mais à la hausse en province: c'est l'une des principales tendances identifiées par HRS Global Hotel solutions dans son Baromètre hôtel price radar du premier semestre 2016, dévoilé fin août. Toutefois, si la tendance baissière est nette, HRS note qu'elle s'est atténuée "entre le premier trimestre 2016 (-4,8% / 124€ la nuit) et le deuxième (-2,7% / 142€ la nuit)." Pour le spécialiste des solutions hôtelières BtoB, cette baisse s'explique par les récents attentats et le climat sécuritaire de la capitale, mais aussi par le développement des modes d'hébergement alternatifs tels que Airbnb. Les grèves du mois de juin ont également eu un impact sur la fréquentation de la capitale.

En province, l'effet "Euro 2016" a bénéficié à l'hôtellerie, et l'ADR (average daily rate ou tarif moyen journalier) est en hausse dans l'ensemble des grandes villes, à l'exception de Cannes (-3% / 161€).

Tarifs hôteliers en hausse dans le Nord et l'Est de l'Europe

Au deuxième trimestre 2016, les hôtels de l'Est et du Nord de l'Europe ont connu une hausse marquée de l'ADR: +14,5% pour Stockholm (158€), +13,8% à Helsinki (140€) et +10% pour Copenhague (165€), à titre d'exemple.

Parallèlement, les capitales européennes des autres régions semblent avoir subi le contrecoup des événements survenus à Paris et Bruxelles. Berlin connaît une stagnation de ses tarifs hôteliers, tandis que Londres, également affectée par l'annonce du Brexit, est confrontée à une baisse de 7,3% de l'ADR. Le baromètre HRS souligne aussi l'impact de la situation géopolitique sur le volume de déplacements en Turquie et en Russie: l'ADR d'Istanbul a chuté de 18,8% (78€) et celui de Moscou de 16,4% (87€). À noter, Zurich reste la ville européenne la plus chère (173€).

La carte du monde des tarifs hôteliers au deuxième trimestre 2016

Le baromètre HRS propose enfin un aperçu global des tarifs hôtelier dans le monde entier. Au deuxième trimestre 2016, la ville la plus chère du monde est à nouveau New York (244€), juste devant San Francisco (226€).