Mon compte Devenir membre Newsletters

Assurances: vos voyageurs d'affaires sont-ils bien couverts?

Publié le par

Le travel manager doit-il se pencher sur la question des assurances, même si cette responsabilité incombe à un autre service? Plutôt deux fois qu'une, répond l'Association française des travel managers (AFTM) dans son étude "Assurances et déplacements professionnels" publiée en mai 2016.

Assurances: vos voyageurs d'affaires sont-ils bien couverts?

Mes voyageurs d'affaires sont-ils bien assurés? Selon Michel Dieleman, président de l'AFTM (Association française des travel managers), la question des assurances figure régulièrement "dans les top 3 des préoccupations des membres de l'association". Ainsi, l'étude "Assurances et déplacements professionnels: check-list pour comprendre et auditer son entreprise" dévoilée en mai 2016 par l'association, propose une analyse détaillée du sujet afin de venir en aide aux travel managers qui s'emparent de ce sujet.

Assurances: qui gère quoi?

Première difficulté pour le travel manager en quête d'informations: la multitude des interlocuteurs en interne. En effet, les assurances peuvent être gérées par divers services: la DRH le plus souvent, la direction des achats, le service assurances lorsqu'il existe, la direction juridique, le travel management... Face à cette multiplication des intervenants, il est difficile d'avoir une vision globale des contrats souscrits.

Quelles sont les obligations de l'employeur?

"Lorsque le salarié se rend à l'étranger, l'entreprise doit l'informer sur les risques qu'il encourt dans le pays de destination", rappelle l'étude "Assurances et déplacements professionnels" de l'AFTM. En revanche, si le déplacement s'effectue en France, l'employeur n'a pas d'obligation particulière en matière d'information.

Le travel manager doit donc "s'assurer que l'entreprise informe suffisamment les voyageurs sur les risques encourus lors de leurs déplacements", souligne l'étude. Or, si 89% des sondés estiment "assurer plus que correctement les déplacements de leurs voyageurs"(1), 41,05% déclarent que "la politique d'assurance n'est pas inscrite dans la PVE (politique voyage de l'entreprise)", et 56,4% "ne souscrivent pas d'assurances complémentaires en fonction de la destination". Pire: pour 44,1% des répondants, "leurs dirigeants ne sont pas conscients ou pas sensibles aux obligations légales".

Alors que la problématique de l'assurance des voyageurs d'affaires peut avoir un impact humain, financier et pénal important pour la société (l'AFTM pointe que "depuis les attentats de Karachi, les familles des victimes n'hésitent plus à recherche la responsabilité des entreprises"), le sujet reste secondaire et le travel manager manque d'informations. Les PME/TPE, notamment, "sont très souvent les moins bien assurées", affirme l'AFTM.

(1) Source: sondage portant sur les déplacements professionnels des voyageurs individuels (mais non expatriés) réalisé par l'AFTM en novembre 2015 portant sur 101 réponses. Profil des répondants: travel managers, chargés de voyages, acheteurs et voyageurs.