Mon compte Devenir membre Newsletters

Data: quelle stratégie voyage au delà des outils?

Publié le par

La data est la clef de tout, mais rares sont encore les travel managers qui savent comment exploiter les datas, - au delà des négociations fournisseurs -, pour établir une vrai politique voyage en adéquation avec la stratégie de l'entreprise.

Data: quelle stratégie voyage au delà des outils?

La data est dans toutes les bouches aujourd'hui, au point qu'on l'imagine bien intégré dans les entreprises et largement exploitée. Mais quelle est la réalité ? Comment les données sont-elles aujourd'hui, gérées par les travel managers - de quelles données parle t-on et, au-delà de l'opérationnel, comment peut-on les exploiter pour construire une politique voyage qui soit raccord avec les enjeux stratégiques de l'entreprise? Pour répondre à ces questions, nous avons réuni quatre experts sur une table ronde organisée lors de la Journée Travel de Décision Achats, qui s'est déroulée le 31 mai dernier, à Paris. Extraits des échanges.

"La donnée et la clef de tout", a souligné Lukrecya Payen, Global Senior Travel Buyer de Schneider Electric. " Elle est au coeur de toutes les problématiques. C'est grâce aux données que j'articule ma stratégie de négociation avec mes fournisseurs. Les données sont aussi un soutien aux opérationnels pour mettre en place de nouvelles actions ou mener des actions correctives.

Les datas me permettent de savoir comment optimiser mon programme travel, mais j'avoue avoir des difficultés à mener ma démarche à son terme. Je vous donne un exemple. Je suis en train de finaliser un appel d'offres avec une grande compagnie aérienne. Elle m'accorderait un discount supplémentaire en échange de 10 points de part de marché supplémentaires au départ de la Chine, l'Inde, les Emirats Arabes Unis et Singapour. Ce qui me manque, c'est connaître l'impact d'une décision de cet ordre sur mes négociations avec les fournisseurs de ces pays, auxquels je retirerais, mécaniquement, des parts de marché. J'ai demandé des business cases à mes consultants il y a déjà de nombreuses semaines, mais je n'ai pas eu de retour de leur part. Je ne peux donc pas être autonome et piloter mes contrats et mes négociations de façon dynamique et en temps quasi réel.

Par ailleurs, nous n'avons pas toutes les données, car certains voyageurs passent leurs réservations en direct (par téléphone ou via le site web de l'hôtel ou de la compagnie aérienne), et s'ils ne s'identifient pas comme étant des collaborateurs Schneider Electric, ces données sont très difficiles à récupérer, voire impossible en cas de paiement en espèces. Nous sommes en train d'implémenter une solution de gestion mondiale de notes de frais avec Concur, qui nous permettra (peut-être), plus de visibilité sur ces "data cachées."

Comment les datas de l'open booking peuvent-elles êtres captées et permettre d'améliorer la politique voyage ?

Julien Million-Rousseau - directeur avant-ventes de Concur - "Une plateforme comme Concur permet de déployer un projet travel dans de multiples pays en connectant plusieurs GDS, agences de voyage, des cartes affaires ou logées, etc... Mais effectivement, tous ces voyages, réservés directement auprès des fournisseurs en utilisant des moyens de paiement personnels, induisent des impacts critiques en terme de contrôle des dépenses en fonction de la politique de déplacement, de gestion du risque collaborateur (je ne sais pas où sont mes collaborateurs, et je ne peux dans ce cas pas répondre aux contraintes législatives en vigueur), et également sur la négociation avec les fournisseurs et l'amélioration de la politique voyage. Une récente étude conjointe Concur/GBTA montre qu'en France, on estime à 60% la proportion de collaborateurs ayant effectués des réservations "hors système" sur les 12 derniers mois.

Mais il y a effectivement des moyens de capter ces réservations. Concur propose un outil, TripLink, permettant d'avoir une visibilité sur cet "open booking", et utiliser ces données de voyage dans la négociation avec les fournisseurs et dans sa gestion de programme voyage. Cela passe par des partenariats avec les prestataires voyages, un effort conséquent que nous menons depuis deux ans avec par exemple Accor, Intercontinental, Capitaine Train, etc... Une simple synchronisation de comptes permet une intégration directe des réservations dans Concur. Dans le cas de l'utilisation d'un fournisseur n'étant pas encore connecté à Concur, l'utilisateur peut nous transférer les confirmations de réservation reçues par email."

En ce qui concerne l'utilisation de la data : notre plateforme est également capable, en complément d'un module complet de B.I., de générer automatiquement un rapport complet de l'utilisation de la plateforme par les employés, affichant en face de chaque indicateur des conseils de paramétrage de la politique voyage sur l'outil afin de l'améliorer. Ce rapport auto généré par l'outil permet par exemple d'avoir une vue immédiate du taux d'adoption de la plateforme et suggère des modifications de paramétrage pour l'améliorer.

Lire la suite en page 2 : Mais quelle date recherche-t-on et pour en faire quoi?