Mon compte Devenir membre Newsletters

Les nouvelles technologies investissent le multitechnique

Publié le par

Objets connectés, géolocalisation, BIM, cloud, robotisation... Les acteurs du multitechnique sont à la pointe de l'innovation. L'objectif : offrir toujours plus de services à leurs clients.

Les nouvelles technologies investissent le multitechnique

81 % des directions achats considèrent la digitalisation comme une opportunité (étude Ivalua - octobre 2015). Une opportunité que les acteurs du multitechnique ont su saisir : pour le plus grand plaisir de leurs clients, les nouvelles technologies sont désormais au coeur de leurs services. Entre des portails de gestion des contrats ergonomiques et temps réel, des applications mobiles utilisant la géolocalisation et des capteurs placés dans les matériels à maintenir... Grâce au multitechnique, la digitalisation de la fonction achat est en marche.

Portails orientés utilisateurs

Qui dit digitalisation de la fonction achat dit plateforme qui permet de mieux gérer ses contrats. Et cela, les acteurs du multitechnique l'ont compris. Tous proposent des portails web qui permettent de faire des demandes d'intervention et d'accéder à des reportings précis. "Les données sont directement prises sur notre ERP interne", explique Jean Jullien, président du groupe Emalec. "Elles sont donc à la fois complètes et instantanées." Certains acteurs font de leur portail client un vrai avantage concurrentiel. A l'image de Vinci Facilities qui souhaite faciliter l'expérience client : "Notre portail est pensé utilisateur. Il suffit par exemple à l'occupant d'un bureau de dire 'J'ai froid 'pour déclencher une intervention sur la climatisation ou le chauffage", décrit Philippe Conus, directeur de la marque Vinci Facilities. L'expérience client est également au coeur des préoccupations d'Atalian qui mesure en ligne la satisfaction des clients vis-à-vis des interventions réalisées.

Des plateformes bien pensées qui viennent compléter les logiciels GMAO (gestion de la maintenance assistée par ordinateur) dont sont généralement dotés les clients des acteurs du multitechnique. Chez Faciliance, afin d'éviter que leur portail utilisateur s'ajoute à tous ceux des autres prestataires, les clients peuvent interfacer leur logiciel GMAO avec le leur : "Toutes les informations qui les intéressent que nous rentrons dans notre outil se retrouvent automatiquement dans le leur", décrit Joël Chareyron, directeur général de la société Facilliance.

Si l'utilisation des logiciels GMAO a évolué pour offrir davantage de services, les logiciels eux-mêmes ont évolué pour offrir aux utilisateurs des outils ergonomiques et fonctionnels. L'éditeur Planon, par exemple, a travaillé à rendre son outil le plus convivial et le plus ergonomique possible afin que l'utilisateur trouve facilement son chemin : utilisation d'icônes explicites pour représenter les différents domaines, accessibilité maximale avec un minimum de clic pour accéder à une fonction... L'objectif étant que le client se concentre sur son coeur de métier et ne perde pas de temps à gérer ses prestataires. Un gros travail a également été fait sur les reportings : "Au-delà des tableaux de bords classiques attendus par les directions générales, proposons des tableaux de bord qui peuvent être configurés de manière dynamique afin d'accéder à tout moment et de manière visuelle aux informations opérationnelles nécessaires", explique Samy Fatine, directeur commercial France de Planon.

Lire la suite en page 2 : Géolocalisation et BIM