Mon compte Devenir membre Newsletters

DiaporamaGestion de flotte: les promesses du big data

Publié le par

En croisant en temps réel les informations issues des véhicules connectés avec d'autres sources de données, le big data ouvre de nombreux horizons en matière de fleet management. Zoom sur quelques fonctionnalités qui permettent de gagner en efficacité et de réduire le TCO.

Mieux acheter et revendre ses véhicules

Le big data peut se montrer fort utile en début et fin de cycle de vie du véhicule. En effet, l'analyse des données officielles des ventes permet d'identifier les modèles les plus écoulés par chaque marque. Mieux, il est possible de scruter les statistiques de taux de pannes et d'entretien par marque et par modèle (cf. notamment le classement de l'ADAC ou Allgemeiner Deutscher Automobil Club). Recoupés avec les données internes de l'entreprise, ces indicateurs peuvent s'avérer précieux pour orienter efficacement une politique d'achat.

"Avant, on ne pouvait compiler ce genre de statistiques qu'en interne. Le fait de disposer de statistiques nationales et de pouvoir les croiser change la donne", confirme Akim Filali, directeur commercial chez Vega Systems, progiciels de gestion de flotte. Le big data peut également permettre d'optimiser la cession d'un véhicule en fin de vie, via la comparaison des données des différents canaux de vente (commissaires-priseurs, sites d'enchères en ligne, etc.). Cela permettra d'orienter sa stratégie en déterminant le canal optimal pour vendre ses véhicules le plus rapidement possible et au meilleur prix.

Massification du courrier: plusieurs mairies réduisent leurs frais d'affranchissement avec Jetimbremoinscher.com

L'open data, levier de modernisation de la commande publique