Mon compte Devenir membre Newsletters

La télématique embarquée pour mieux maîtriser et optimiser son TCO

Publié le par

Au-delà de la géolocalisation des véhicules sur une carte, les solutions de télématique s'étoffent pour proposer aux entreprises des services qui s'étendent de la maîtrise du TCO à l'optimisation de leur activité. Que peut-on en espérer ?

La télématique embarquée pour mieux maîtriser et optimiser son TCO

Chris Valasek et Charlie Miller. Ces noms ne vous disent peut-être rien, pourtant ils ont causé quelques sueurs froides aux constructeurs automobiles : en juillet dernier, ces deux hackers étaient les premiers à prendre le contrôle d'un véhicule à distance. Ils sont parvenus à allumer les essuie-glaces, la climatisation et l'autoradio avant de couper le moteur d'une Jeep Grand Cherokee.

Au-delà de l'incident, qui a tout de même contraint la marque à rappeler 1,4 million de voitures, cet événement illustre les possibilités offertes par les véhicules connectés. Elles reposent sur la combinaison de technologies de télécommunication (modem GPRS pour envoyer les données au gestionnaire de flotte et Bluetooth pour communiquer des informations au conducteur), de systèmes de localisation de plus en plus précis (certains sont désormais capables de combiner les coordonnées GPS avec celles de Glonass, son équivalent russe) et de remontées de données provenant du véhicule (la prise diagnostic dite OBD2).

"En exploitant les coordonnées GPS, la vidéo et les données véhicules, nous serons bientôt capables d'analyser l'horizon électronique du véhicule, c'est-à-dire de prévoir les risques que le conducteur va rencontrer en fonction de la cartographie, des conditions de circulation et de la météo", affirme Philippe Orvain, président de Nomadic Solutions, dont les boîtiers, vendus à des entreprises qui commercialisent des solutions de télématique embarquée, équipent 95 000 véhicules. Les ingénieurs travaillent déjà sur d'autres avancées pour les années à venir: détection d'obstacles et alerte de perte de ­vigilance, notamment.

Guerre des prix et course aux technologies

Pourtant, la télématique embarquée reste peu présente dans les entreprises, à l'exception des flottes de transport. Le cabinet suédois Berg Insight mesure régulièrement le taux de pénétration de ces équipements sur le marché européen : 12,4 % en 2013, avec la perspective d'atteindre 22,9 % en 2018.

En France, les prestataires reconnaissent que ce développement est freiné par la crainte du "flicage" au sein même des entreprises. Bien que la Cnil impose une consultation préalable des représentants du personnel, cela ne suffit pas toujours à convaincre. Mais les comportements commencent à changer avec l'essor des applications connectées et de plus en plus d'acteurs s'intéressent à ce marché.

En France, Renault a lancé Pro+board en novembre 2014. Moyennant 8 à 16 euros par mois et par véhicule, elle permet de suivre le kilométrage, la consommation, les émissions de CO2 et de bénéficier d'alertes techniques. Chez PSA, l'offre Peugeot Connect et Citroën Connect, conçue avec Orange Business ­Services et Axodel (filiale du fabricant de boîtiers Kuantic), propose de la gestion de parc, de l'écoconduite et de la géolocalisation pour des tarifs compris entre 10 et 15 euros.

...

Lire la suite en page 2 : Maîtriser le TCO, en page 3: Optimiser l'activité et en page 4 : Tracking des consommations diesel: mission impossible?