Mon compte Devenir membre Newsletters

63% des conducteurs commettent des excès de vitesse dans le cadre professionnel

Publié le par

Selon une enquête réalisée par MiX Telematics, les excès de vitesse dans l'univers professionnel sont fréquents que ce soit en Grande-Bretagne, France, Allemagne et Espagne.

63% des conducteurs commettent des excès de vitesse dans le cadre professionnel

Les flashs des radars européens ne sont pas prêts de s'éteindre. En effet, dans le cadre d'une enquête établie par MiX Telematics (spécialiste mondial dans le domaine des solutions de gestion de flottes, la sécurité des conducteurs, et la géolocalisation des véhicules), près des 2/3 des répondants avouent dépasser les limites de vitesse dans le cadre du travail. Un tiers d'entre eux (34%) reconnaissent même dépasser les limites de vitesse autorisées chaque semaine. Lorsqu'on leur en a demandé la raison, les réponses les plus courantes ont été : "S'adapter au flux de la circulation" (53%) et "Respecter un emploi du temps chargé" (37%).

Les français étourdis ?

Parmi les conducteurs français interrogés, 27% ont répondu que leurs excès de vitesse étaient dus à un manque de concentration. Ce pourcentage est quasiment le double de celui des conducteurs interrogés dans les autres pays, le pays qui s'en rapproche étant l'Allemagne où 14% des conducteurs reconnaissent avoir des difficultés de concentration. Quant à savoir où se produisent les excès de vitesse, plus de 40% des conducteurs admettant dépasser les limites de vitesse autorisées dans le cadre de leur travail, le font sur les grands axes mais aussi en zones urbaines. Il y a cependant des différences significatives entre ces conducteurs. Les anglais avouent qu'il est plus probable de commettre des excès de vitesse sur les autoroutes (63%), pour les allemands sur les grandes voies en agglomération ; quant aux français et aux espagnols ils déclarent que la probabilité d'excès de vitesse est à peu près égale quel que soit le type de route sur lequel ils se trouvent.

Un manque de prise en considération

En règle générale, les conducteurs estiment que les excès de vitesse n'entraînent pas de conséquences graves. S'il devait y avoir des conséquences, les conducteurs indiquent que "d'être arrêté par la police" est la conséquence la plus prévisible. Dans les quatre pays "causer un préjudice à autrui" et "porter préjudice à soi-même" ont été mentionnés par seulement 14% et 13%.

Méthodologie

Menée au cours de l'été 2013, cette enquête en ligne a recueilli les réponses de 800 conducteurs de voitures de société, fourgonnettes, camions, autobus et autocars du Royaume-Uni, de France, d'Allemagne et d'Espagne. Les 800 participants étaient constitués de 200 chauffeurs représentant chacun des quatre pays évalués. Parmi eux :

1. 58% d'hommes

2. 16% âgés de 18-29 ans, 28% de 30-39 ans, 26% de 50-59 ans et 30% 50 ans ou plus

3. 80% de conducteurs de voitures de société

4. 27% de conducteurs de fourgonnettes

5. 9% de conducteurs de camions

6. 6% de conducteurs autobus/autocars

7. 4% de conducteurs d'autres types de véhicules