Mon compte Devenir membre Newsletters

"L'auto-partage, un levier d'optimisation clé de la gestion de flotte"

Publié le par

Toujours plus répandu dans les grands comptes, l'auto-partage s'impose comme une alternative clé pour adapter la taille des parcs aux besoins réels en mobilité des salariés. Explications d'Emmanuel Nedelec, directeur général d'Ubeeqo, acteur majeur de l'auto-partage via sa solution Bettercar Sharing

'L'auto-partage, un levier d'optimisation clé de la gestion de flotte'

Pourquoi l'auto-partage a-t-il tellement le vent en poupe aujourd'hui au sein des grandes entreprises ?

Emmanuel Nedelec : Pour la bonne et simple raison que l'une des préoccupations phare des fleet managers depuis quelques années - dans une logique de rationalisation - est d'adapter la taille du parc aux besoins réels en mobilité des salariés. Et ce, pour d'éviter que des véhicules sous utilisés dorment dans les parking, une mauvaise pratique encore monnaie courante au sein de moult grands comptes ! Or, la vocation première de l'auto-partage est précisément de permettre un tel réajustement, en affectant un même véhicule à plusieurs collaborateurs selon leurs besoins. Et pour cause : en mettant ainsi en réseau une partie de la flotte, cette solution efficace d'optimisation maximise l'utilisation des véhicules, ce qui réduit in fine la taille des parcs auto jusqu'à 30 % ! Mais pour satisfaire un tel objectif, encore faut-il se doter d'un système performant d'auto-partage...

C'est à dire ?

Si les pratiques d'auto-partage existent depuis longtemps dans les entreprises - via la mise à disposition de véhicules de pool ou de service - force est de constater que de telles alternatives sont loin d'être optimales ! Car elles induisent des contraintes multiples : planning de réservation gérés manuellement sur Excel, gestion des clés tout aussi problématique... Aussi, pour mettre fin à de telles mauvaises pratiques, notre société, Ubeeqo, acteur majeur de l'auto-partage en France, mais aussi en Allemagne, Belgique et Royaume-Uni, propose la solution Bettercar Sharing, une offre d'auto-partage électrique et thermique, 100 % automatisée et externalisée, entièrement intégrée aux véhicules. Non seulement le gestionnaire peut voir en un clic sur un logiciel d'exploitation associé les véhicules loués par tels collaborateurs à telles tranches horaires, mais ces derniers, munis d'un badge, accèdent à la voiture sans clé !

Le paramétrage est tellement fin qu'il est possible de rendre inaccessible telle voiture non usitée par son réservataire dans la demi heure suivant la réservation. Last but not least, nous fournissons, dans le cadre de cette prestation, une prise en charge complète de la gestion de la flotte (entretien, pneumatiques, contrats de leasing,...). Un service complémentaire que nous proposons d'ailleurs de manière dédiée depuis 2015, au travers l'offre Bettercar Connected, qui s'appuie, entre autres, sur les systèmes de télématique existants. Ce qui permet au fleet manager de disposer d'une meilleure visibilité quant à l'utilisation des véhicules via des remontées kilométriques régulières par conducteur ainsi que des reporting détaillés sur les comportements de conduite. Une condition sine qua non pour mener les actions de sensibilisation et d'éco-conduite adéquates.

Peux-t-on dire que l'auto-partage constitue un levier clé d'optimisation de la gestion de flotte ?

Plus que jamais ! Car outre son impact positif en terme de rationalisation de la taille des flottes, notamment de pool, l'auto-partage reste LA solution idéale pour introduire les véhicules électriques dans l'entreprise, largement adaptés pour des trajets courts et en ville, et donc dans le cadre d'un usage partagé. Enfin, n'oublions pas que l'auto-partage permet d'offrir aux collaborateurs des services complémentaires très intéressants. Comme louer les véhicules les soirs et les week end pour un usage personnel moyennant un coût très attractif. Un service que nous proposons déjà à certains de nos clients ! De quoi faire baisser davantage le coût d'usage des véhicules et ainsi optimiser, plus encore, le TCO global (Total Cost of ownership) du parc auto.