Mon compte Devenir membre Newsletters

Véhicules électriques : quels paramètres pour bien acheter ?

Publié le par

Le marché du véhicule électrique se développe avec des modèles plus aboutis qu'auparavant. Mais attention à bien prendre en compte les paramètres de ce type de véhicules. Focus sur les points à connaître pour appréhender ce marché sans mauvaise surprise.

Véhicules électriques : quels paramètres pour bien acheter ?

Le véhicule électrique a le vent en poupe avec des ventes en croissance constante : + 135 % d'immatriculations en septembre 2014 par rapport à septembre 2013. Pourtant, le volume des ventes reste modeste : à peine 2 000 véhicules (VP et VU) en un mois - à peine plus de la moitié des ventes d'hybrides et une goutte d'eau dans l'océan des 184 380 véhicules neufs vendus sur le marché français courant septembre.
Certes, ces modèles restent plus chers que leurs équivalents à moteur thermique, mais pour les entreprises qui raisonnent en TCO (coût total de détention), ils ont des avantages, à commencer par un budget consommation défiant toute concurrence : de 1 à 2 € pour 100 km parcourus. Autre atout : l'exonération totale de TVS due à leur absence d'émission polluante. Par ailleurs, ils profitent du bonus de l'État de 6 300 €. À noter que celui-ci, qui avait été amputé de 2 000 € dans le cadre de l'acquisition via la LLD (location longue durée) ou la LOA (location avec option d'achat), a été rétabli le 1er juillet 2014.

Bonne nouvelle, aussi, du côté des loueurs, qui commencent à promouvoir ces nouvelles motorisations, avec plus ou moins de volontarisme selon les acteurs. Un débouché d'avenir pourrait être l'autopartage sous forme de pool de véhicules d'entreprise à disposition des salariés, lequel se révèle, sur de courts trajets, adapté à ces motorisations. Il est vrai que les loueurs n'ont pas toujours été aussi confiants dans l'avenir de ce marché. En cause, une inconnue de taille : la valeur résiduelle de ces véhicules et la possibilité de les écouler sur le marché de l'occasion. Le doute est aujourd'hui levé avec la revente de la première génération de flottes électriques, qui quitte l'Hexagone pour satisfaire la demande soutenue des particuliers scandinaves, Norvégiens en tête.

Lire la suite en page 2 : "Une offre pas toujours lisible" - en page 3 : "Attention aux modes de charge" et en page 4 : "Faire le tri dans les options"