Mon compte Devenir membre Newsletters

UberPop accélère sur les routes françaises

Publié le par

Uber, le géant des VTC, déploie son offre "low-cost" UberPop à Nantes, Strasbourg et Marseille. La preuve de la ténacité de la start-up californienne qui continue sa course folle sur les routes françaises malgré les interdits et la gronde continue des taxis.

UberPop accélère sur les routes françaises

Uber continue de truster les routes françaises - et l'actualité. Le 8 juin dernier, la filiale française du géant des VTC, déjà présent sur le territoire hexagonal à Paris, Lyon, Lille, Toulouse, Bordeaux et Nice - a lancé son offre UberPop dans trois nouvelles villes : Nantes, Strasbourg et Marseille.

Une expansion qui n'a pas manqué de raviver la discorde, déjà ancienne, entre la start-up californienne et ses concurrents directs: les chauffeurs de taxis. Dans une cité phocéenne aux routes bloquées par ces derniers, en grêve, la confrontation a viré au bras de fer musclé alors qu'un véhicule conduit par un chauffeur UberPop a été pris d'assaut puis dégradé par des détenteurs de la carte de taxi. En cause : avec cette offre " low-cost " de Uber, n'importe quel particulier peut être mis en relation avec des passagers via l'application du service alors que les taxis professionnels doivent s'acquitter d'une licence qui peut se chiffrer à Paris jusqu'à 240 000 euros.

La rupture à tout prix

La colère ? Un simple corollaire du caractère " disrupteur " assumé de la start-up qui dit oeuvrer pour la " révolution de la mobilité urbaine " en mettant en avant trois atouts : la sûreté, la fiabilité et l'abordabilité. Pour autant, l'ancien ordre résiste. En France, les offres UberPOP et UberX vont à l'encontre de la loi Thévenoud encadrant l'activité des VTC et des taxis. Censée prendre effet le 1er janvier 2015, sa mise en application a été depuis repoussée. Dans ce flou juridique, UberPOP a néanmoins été interdit par arrêté préfectoral à Strasbourg, Nantes et Marseille. Ailleurs, le service est sous le coup d'une interdiction partielle ou globale dans plus d'une douzaine de pays comme le montre une carte signée Business Insider.

Depuis son lancement fin 2011 Uber France compte 1 000 000 d'adeptes. Des particuliers mais aussi des professionnels à qui est dédié le service spécifique Uber For Business.