Mon compte Devenir membre Newsletters

Ubeeqo veut révolutionner les flottes auto

Publié le par

La start-up francilienne Ubeeqo, à présent propriété de Europcar, est persuadée que l'avenir n'est plus à la détention du véhicule mais à l'usage de ce bien. Un changement de taille qui passe par la mise en place de l'autopartage et des packs mobilité auxquels elle convertit de grands noms...

Ubeeqo veut révolutionner les flottes auto

La start-up Ubeeqo a de l'appétit. Et son rachat par Europcar début 2015 lui permet de mieux s'attaquer au gâteau. La start-up francilienne spécialisée dans l'autopartage vient d'ailleurs de remporter de nouveaux marchés auprès des groupes Bel, Accenture et Allianz, qui viennent s'ajouter à ses clients précédents. De nouvelles entités du Groupe Safran ainsi que Grand Paris Aménagement viennent aussi de signer pour des solutions d'autopartage.

Ubeeqo s'est également attelée au marché de l'offre alternative aux véhicules de fonctions avec une offre qui a séduit récemment Pernod Ricard, Axa, Sanofi et RATP DEV. Sur l'offre gestion de flotte, la tart-up travaille déjà avec Danone et RATP DEV. Enfin, d'autres entreprises déjà clientes ont confirmé leur souhait de continuer leur collaboration avec Ubeeqo ; c'est le cas d'Airbus et d'Ayming (ex-Alma). Le petit poucet ambitionne aussi de tailler des croupières aux acteurs de l'autopartage grand public : Ubeeqo lance Matcha, son offre d'autopartage grand public.

Petit tours d'horizon de ce que propose la start-up:

Autopartage

Grâce à l'appui d'Europcar, Ubeeqo veut "développer son offre à destination des entreprises, et lancer des offres auprès du grand public" et ambitionne "d'exporter son concept en Europe", explique Emmanuel Nedelec, directeur général France et Benelux. Persuadée que l'avenir n'est plus à la détention du véhicule mais à l'usage de ce bien, qui devrait être perçu comme un outil de travail comme un autre, les équipes d'Ubeeqo continuent d'évangéliser les entreprises. Même si, comme l'indique son directeur, "le collaboratif ayant commencé à changer les esprits, les entreprises ont bien intégré l'intérêt de l'autopartage et sont aujourd'hui plus en recherche de fonctionnalités qui leur permettront de répondre à leurs besoins." Pour permettre la dépossession des voitures et une utilisation plus collective, Ubeeqo se propose de mettre en place des solutions adaptées aux besoins des entreprises.

Pour les grands groupes clients d'Ubeeqo, mettre en place des solutions d'autopartage "est aussi souvent un premier pas vers l'introduction des véhicules verts dans la flotte. L'électrique ne répond pas à tous les besoins, mais le système que nous proposons permet de lever de nombreux freins en vérifiant, lors de chaque réservation, le niveau de charge du véhicule et son adéquation avec le trajet à parcourir".

Autre tiroir de l'autopartage: la location, par l'entreprise, de ses voitures à ses salariés, hors temps de travail, en soirée et pour le week-end. Mettre les voitures de l'entreprise à disposition de ses salariés, moyennant des prix compétitifs, permet à tout le monde d'être gagnant: le salarié a une voiture pour un prix défiant toute concurrence et l'entreprise, elle, abaisse le coût de détention en exploitant les périodes où les voitures de pool ne roulent habituellement pas. Une solution gérée par Ubeeqo qui fait les plannings et encaisse les locations avant de les rétribuer à l'entreprise.

Gestion de flotte

"Nous proposons une vision disruptive de la gestion de flotte", commente le directeur, qui la voit uniquement connectée et dotée d'outils de télématique. Et plus réduite. "Car "beaucoup de voitures de fonction et/ou pools sont sous-utilisée". La solution Ubeeqo de gestion de flotte et la télématique embarquée permettent de mieux cerner l'utilisation du parc existant et ensuite d'adapter l'actif aux besoins. Et de mettre, si cela fait sens, de la mutualisation en place.

Alternative à la voiture statutaire

Aux entreprises qui souhaitent mettre en place une alternative au véhicule statutaire, Ubeeqo propose la solution Benefits. Au lieu d'avoir un véhicule de fonction, le cadre peut alors bénéficier d'un crédit mobilité qui lui donne accès à différentes solutions de transport. "Les salariés sont de moins en moins enclins à prendre un véhicule statutaire, surtout dans les grandes villes qui proposent des solutions multimodales de transports. Le crédit mobilité se développe beaucoup", commente Emmanuel Nedelec. Il peut utiliser ses crédits en prenant le train, en louant un véhicule en agence, ou via l'offre de véhicules en libre-service Matcha, ou en faisant appel à des VTC.

Ubeeqo s'attaque au grand public

Pour séduire le grand public, Ubeeqo lance Matcha. Accessible depuis son appli Ubeeqo, qui est la même pour les professionnels et pour le grand public, cette offre va bénéficier du soutien d'Europcar. Les voitures, en libre service dans Paris. Et les tarifs sont attractifs.

Pour l'heure, Matcha propose 100 voitures dans Paris, réparties sur 40 parkings (40% en voirie et 60% en parkings privés). Elle devrait en proposer 200 d'ici la fin de l'année: Golf, Up et véhicules utilitaires. Les circuits se font en boucle fermée, c'est à dire que la voiture doit être rendue à son point de départ. Ubbeqo propose également des voitures à Londres et veut ouvrir à Bruxelles et dans deux villes allemandes d'ici à la fin de l'année.