Mon compte Devenir membre Newsletters

[Tribune] Le marché de la LLD accélère sa concentration- Quels impacts pour les entreprises?

Publié le par

Les entreprises devront choisir entre des loueurs captifs (développés par les constructeurs) avec une qualité de service moindre ou des loueurs techniques (indépendants) n'ayant pas les moyens de concurrencer les deux poids lourds du marché...

[Tribune] Le marché de la LLD accélère sa concentration- Quels impacts pour les entreprises?

Le marché de la location longue durée (LLD) de véhicules d'entreprises est en plein mouvement depuis un an. Après le rachat il y a moins de douze mois de GE Fleet Services par Arval, filiale de BNP Paribas, c'est maintenant le loueur ALD Automotive, filiale de Société Générale, qui s'apprête à acquérir le Groupe Parcours. Une nouvelle fusion qui pourrait encore accélérer la concentration du marché. Quels seront les impacts possibles de ce rapprochement sur le marché et ses conséquences pour les entreprises ?

Un marché de la LLD qui se réorganise en faveur des loueurs

Les rapprochements entre les grandes entreprises du secteur de la LLD, que nous constatons depuis un an, viennent concentrer un marché en croissance qui est traditionnellement très concurrencé. Si cette concentration pourrait faciliter l'arrivée de nouveaux acteurs sur le marché, nous pouvons toutefois craindre que les offres alternatives soient toujours plus limitées pour les entreprises. En effet, ces dernières devront choisir entre des loueurs captifs (développés par les constructeurs) avec une qualité de service moindre ou des loueurs techniques (indépendants) n'ayant pas les moyens de concurrencer les deux poids lourds du marché.

Un marché dominé par deux blocs principaux, la Société Générale grâce à ALD Automotive, ses filiales et marques blanches avec 423 000 véhicules, et BNP Paribas à travers Arval, ses filiales et marques blanches avec 300 000 véhicules.

Vigilance sur les prix et services

Ce rapprochement pose également la question d'une éventuelle évolution des tarifs à la hausse.

La domination du marché par deux acteurs significatifs risque de réduire la marge de manoeuvre des constructeurs lors de négociation des tarifs avec les loueurs. D'autant que les constructeurs qui n'ont pas développé leur propre société de location s'appuient sur les loueurs techniques ou leurs marques blanches, il est à prévoir que la pression des prix pèsera en premier lieu sur eux et sur leurs clients, les entreprises.

Dans ce contexte, les entreprises doivent être vigilantes et contrôler l'évolution des prix et le positionnement de tous leurs fournisseurs. Dans les futures négociations de services et tarifs, il est important d'impliquer à la fois les loueurs et les constructeurs, et de travailler parallèlement avec les deux parties prenantes. Chacun d'entre eux a un rôle déterminant dans la réussite et l'application de la négociation. En se faisant accompagner par des professionnels de la gestion des coûts, il est possible d'atteindre jusqu'à 17% d'économies sur un parc de véhicules en location longue durée.

Par Yann Guillaud, associé Euklead expert de la flotte auto