Mon compte Devenir membre Newsletters

[Tribune] Vers la professionnalisation du métier de gestionnaire de parc

Publié le par

Gestionnaire de flotte en entreprise est un métier à part entière, généraliste et ultraspécialisé. À quand la reconnaissance du métier et la mise en place d'une école de formation au métier de gestionnaire de parc automobile d'entreprise?

[Tribune] Vers la professionnalisation du métier de gestionnaire de parc

Aujourd'hui, le gestionnaire de parc, au sein de son entreprise, n'est plus le simple exécutant de décisions prises par d'autres. Il est responsable d'un budget stratégique: financièrement dans la mesure où la flotte automobile représente le second poste de charges après les salaires; socialement du point de vue de l'outil de management.

Cette responsabilité entraîne un accroissement des attentes. Tout d'abord, l'entreprise compte sur lui pour qu'il mesure les coûts d'utilisation des véhicules. Il lui est aussi demandé d'être force de proposition dans la maîtrise et l'optimisation des coûts et des process. D'une manière générale, cet homme-orchestre se positionne tout au long de la chaîne de décisions. En amont, il participe à l'élaboration de la politique d'attribution des véhicules au sein de l'entreprise. Ses connaissances sont requises pour déterminer une car-policy
motivante à un coût maîtrisé. C'est lui qui crée le catalogue véhicules ainsi que tous les process internes compatibles avec les contraintes imposées par l'environnement de l'entreprise. Il met en place une organisation garantissant une maîtrise optimale du coût facial et du coût masqué jusqu'à la fin de vie du véhicule dans l'entreprise.

Il doit conjuguer toutes les connaissances

Le gestionnaire de parc doit dorénavant être capable de conjuguer des compétences les plus diverses et variées. En interne, il sait travailler avec tous les services (de la direction générale aux utilisateurs en passant par les ressources humaines, le contrôle de gestion...) qui attendent de lui une information réactive, pertinente et fiable. Vis-à-vis de l'environnement externe, il est le garant du bon respect des intérêts de l'entreprise. Lors des consultations, il réalise un cahier des charges crédible.

Il est primordial qu'il maîtrise suffisamment de connaissances pour traiter d'égal à égal avec des partenaires aussi divers que très spécialisés: les constructeurs, les distributeurs, les banquiers et autres financiers, les garagistes, les pneumaticiens, les manufacturiers, les carrossiers, les pétroliers, les assureurs et leurs courtiers, les assisteurs, les fleeteurs, les éditeurs de logiciel, les loueurs de courte durée, les loueurs de moyenne durée, les revendeurs de voitures d'occasion et tous autres prestataires de services.

La parfaite connaissance du marché, des interlocuteurs, de leurs contrats, de leur organisation, de leurs contraintes et de leurs limites est la clé de la réussite d'une négociation gagnant/gagnant. Le gestionnaire de parc est amené à acquérir des connaissances dans des domaines d'activité variés. Il domine les calculs financiers (contrôle des éléments constitutifs des loyers), les règles de comptabilité liées à la gestion de parc, l'assurance d'une flotte automobile, la fiscalité d'entreprise ou encore le droit social lié à la possession d'une flotte automobile...

C'est la conjugaison de toutes ces connaissances qui en fait un métier à part entière, généraliste et ultraspécialisé à la fois. À quand la reconnaissance du métier et la mise en place d'une école de formation au métier de gestionnaire de parc automobile d'entreprise?

Bio - Yann Guillaud

Après 20 ans dans l'amélioration et la gestion de parcs automobiles, il s'associe au cabinet de conseil en optimisation des coûts, Globcost Conseil, et participe à la création d'Euklead en 2013.

Il y exerce comme expert en gestion de flottes automobiles.