Mon compte Devenir membre Newsletters

Les fleet managers, chefs d'orchestre de la maîtrise du TCO

Publié le par

Diversité énergétique, externalisation ou encore prime d'assurances. Autant de thèmes abordés lors de la 3ème édition des Rencontres du Fleet management organisée le 11 février dernier, avec en toile de fond, une seule et même problématique : comment aider les fleet manager à contrôler le TCO. Focus

La 3e édition des Rencontres du fleet management s'est déroulée le 11 février 2016.

La 3e édition des Rencontres du fleet management s'est déroulée le 11 février 2016.

TCO pour Total Cost of Ownership. Voilà un acronyme bien connu des fleet managers qui a rythmé les échanges de la troisième édition des Rencontres du Fleet management organisée le 11 février dernier. Avec quatre tables rondes très hétéroclites, mais toutes axées autour d'un seul et même fil conducteur : comment faire des fleet manager les chefs d'orchestre de la maîtrise du TCO du parc auto ? Revue de détail.

1 / Le mix énergétique pour optimiser les coûts

Et si vous favorisiez le mix énergétique de votre parc pour réduire vos dépenses en carburant et en fiscalité qui pèsent lourd dans le TCO ? Une question débattue dès la première table ronde de cette journée. Olivier Dupont, chef des ventes entreprises chez Volkswagen a d'emblée rappelé : " Lentement mais surement, la remise en cause de la diéselisation des parcs s'impose dans les entreprises, du fait des incitations fiscales toujours plus intéressantes en faveur de l'essence et surtout des énergies propres. Volkswagen anticipe d'ores et déjà une telle tendance en investissant en masse dans des technologies alternatives. Ainsi, nous sommes le seul constructeur à proposer sur un même modèle, en l'occurrence la Golf, une motorisation aussi bien diesel, essence, électrique, GNV que biotéhanol !"

Mais pour bien appréhender la mixité énergétique de votre parc, encore faut-il analyser en amont les pratiques de déplacement de vos collaborateurs ! "Il est essentiel de mener un diagnostic des usages. Car rien n'est pire qu'un véhicule électrique mal introduit !" , alerte Didier Blocus, responsable nouvelles mobilités au sein du loueur ALD Automotive. "Cette analyse permet d'identifier s'il existe des usages électro-compatibles dans l'entreprise, et à défaut, d'en créer via le déploiement de l'auto-partage". Et s'il existe un outil adapté au décryptage de tels usages, c'est sans aucun doute la télématique ! Ainsi, comme la rappelé Julien Fey, business development manager chez Octo Telematics, "en équipant les véhicules de boitiers de télématique, l'entreprise bénéficie d'une remontée automatique des consommations et des comportements de conduite. De quoi mieux peaufiner sa car policy selon les usages, en attribuant les véhicules électriques aux conducteurs roulant en ville et des véhicules diesel à ceux roulant sur autoroute".

Autre outil clé propre à offrir une visibilité à 360° sur les usages des salariés : les cartes carburant ! "Grâce à la carte carburant pro E. Leclerc, l'entreprise peut avoir enfin la main sur les dépenses de carburant des salariés, qu'ils roulent en diesel, essence ou hybride", conclut Christophe Bosca, responsable des ventes au sein de la société.

Voir page 2 "Comment déployer une car policy participative"