Mon compte Devenir membre Newsletters

Exploiter les atouts de la location moyenne durée

Publié le par

Besoin ponctuel ou manque de visibilité de la part des entreprises : la location moyenne durée (LMD) devient une solution incontournable pour les gestionnaires de flottes automobiles. Un choix pertinent à condition de maîtriser ces offres.

Exploiter les atouts de la location moyenne durée

À quoi sert la location moyenne durée ? En premier lieu, à répondre à des problématiques de ressources humaines, telles que la fourniture d'un véhicule d'essai avant l'embauche définitive d'un nouveau collaborateur. Un choix qu'a adopté IMCD, distributeur de produits chimiques et d'ingrédients alimentaires : pour compléter sa flotte d'une soixantaine de véhicules, elle loue quatre à cinq voitures auprès de Kéolease pour des durées comprises entre un et six mois. Les enjeux de production peuvent également justifier le recours à la LMD : lancement d'une nouvelle activité, mission ponctuelle... Par ailleurs, cette solution permet d'optimiser la gestion de sa flotte, par exemple lorsqu'un collaborateur a commandé une voiture de fonction en location longue durée et que les délais d'attente atteignent plusieurs mois. Enfin, la LMD peut être une porte d'entrée chez les loueurs longue durée dans le cas d'une entreprise propriétaire de ses véhicules, qui souhaite faire un test avant de basculer son parc en location. La moyenne durée offre également une planche de salut aux entreprises fragiles financièrement. En examinant leur solvabilité, les loueurs risquent de se montrer réticents à leur consentir des locations de 36 ou de 48 mois. Faire un test en LMD permet de surmonter cet obstacle avec la perspective de signer un contrat pérenne à l'issue d'une période de location sans accroc.

Au cours des dernières années, la plupart des acteurs du marché ont aligné leur durée minimale de location à un mois. Si l'entreprise n'est pas certaine d'avoir besoin du véhicule aussi longtemps, la location courte durée reste intéressante par sa capacité à facturer au jour près, quitte à signer une prolongation pour quelques jours de dépassement. Dans sa proposition moyenne durée, Flexirent (qui fonctionne par tranches d'un mois renouvelable), Hertz tire parti de cette souplesse. " Si le client rend le véhicule au bout de quinze jours seulement, il est facturé sur cette base mais au tarif de la location courte durée ", explique Martial Doré, directeur de l'activité utilitaires et moyenne durée.


Un marché toujours en croissance

Présent depuis 2007 sur ce créneau, Kéolease a enregistré 10 % de croissance en 2015. Et Jean-Pierre Desgens, son fondateur, se réjouit : " Nous connaissons une accélération avec 25 % de progression depuis le début de l'année 2016 ". Pour Olivier Monot, directeur général d'Alphabet, " il s'agit du service qui a le plus progressé ces dernières années, hors services innovants tels que l'autopartage ou le ­véhicule électrique ". Chez Arval également, la LMD est en croissance : " La demande est forte en raison de la conjoncture et du manque de visibilité des entreprises, mais aussi parce que ce marché devient connu ", constate Patricia Caulfuty, ­directrice de la performance commerciale. Même dynamisme chez les clients d'ALD Automotive : " De plus en plus de clients consomment de la LMD, reconnaît Laurent Corbellini, directeur du développement commercial. Et ceux qui y viennent continuent à employer cette solution .


Lire la suite en page 2