Mon compte Devenir membre Newsletters

Engie mise sur l'hydrogène pour sa flotte

Publié le par

Dans le cadre de sa transition énergétique et en droite ligne avec son futur plan de mobilité durable, Engie investit dans la technologie hydrogène pour sa flotte automobile.

Engie mise sur l'hydrogène pour sa flotte

Axe majeur de la transition énergétique tant dans le carde de la politique RSE que du futur plan de mobilité entreprise, le transport fait l'objet de partis pris forts pour le groupe Engie. Avec d'une part un premier véhicule de fonction hydrogène zéro émission et d'autre part le déploiement d'une flotte de véhicules utilitaires électrique-hydrogène pour la filiale Engie Cofely complété par l'ouverture prochaine d'une station de recharge hydrogène déployée par GNVert (également filiale du groupe), Engie poursuit le développement d'une flotte d'entreprise de plus en plus verte et fait le choix de l'hydrogène.

Le loueur longue durée Alphabet, vient ainsi de livrer son premier Hyundai ix35 Fuel Cell (un SUV à hydrogène zéro émission) à Didier Holleaux, directeur général adjoint d'Engie. Un signal fort tant pour les équipes internes que pour les autres acteurs du secteur. Signal renforcé par l'adoption de 50 Kangoo ZE H2 Symbio pour la filiale Engie Cofely qui devient la première entreprise française à s'équiper de véhicules utilitaires électrique-hydrogène à cette échelle. Equipées du prolongateur d'autonomie hydrogène de Symbio, les Kangoo sont destinées aux opérations d'Engie Cofely en région parisienne.

Et pour aller au bout de la démarche, une station de recharge hydrogène ouvrira sur le site Engie Cofely de Gennevilliers. Déployée par GNVert, la station sera accessible à tous les professionnels qui utilisent eux aussi l'hydrogène comme solution de mobilité verte. Enfin, l'hydrogène utilisé pour la recharge de ces véhicules sera produit à partir d'une électricité 100% renouvelable. La boucle est bouclée.

"Cette solution correspond parfaitement aux critères d'exploitation de notre flotte de véhicules et nous permet de conforter notre engagement en faveur d'une mobilité verte", déclare Jean-Pierre Moneger, directeur général Engie Cofely. Pour Engie, l'hydrogène semble donc la technologie la plus appropriée pour agir sur la qualité de l'air en agglomérations tout en gagnant en efficacité et en performance. Mais à chaque entreprise de trouver la solution de mobilité verte qui correspond le mieux à son activité.


la rédaction