Mon compte Devenir membre Newsletters

Circulation des véhicules de plus en plus difficile en France : jusqu'à 41 minutes et 6,70 € de perdus par jour par véhicule !

Publié le par

Pour promouvoir la télématique qui "peut optimiser les flux de trafic et aider les conducteurs à passer moins de temps sur la route", TomTom Télématics démontre le temps et l'argent perdu chaque jour dans les embouteillages par les véhicules, notamment professionnels.

Circulation des véhicules de plus en plus difficile en France : jusqu'à 41 minutes et 6,70 € de perdus par jour par véhicule !

TomTom Telematics a dévoilé son index de trafic annuel calculé par TomTom, analysant le taux de congestion du trafic dans près de 400 villes à travers le monde et parmi 25 villes de France1. Si son objectif est bien évidemment de faire la promotion de sa solution, TomTom Traffic Services, les chiffres sont intéressants puisque l'étude tend à démontrer que "les embouteillages font perdre de plus en plus de temps et d'argent aux conducteurs et notamment aux professionnels. Plus particulièrement à Marseille, Paris, Lyon et Lille où les taux de congestion peuvent faire perdre jusqu'à 41 minutes et 6,70 € par jour pour chaque véhicule en circulation".

Parmi les grandes villes de France analysées (plus de 800 000 habitants), Marseille reste la ville la plus embouteillée du pays suivie de près par Paris, Lyon et Lille qui arrivent en 3e et 4e position. Concernant les jours les plus embouteillés dans chacune de ces 4 grandes villes pendant les heures de pointe :

Le matin entre 8h et 9h, le taux de congestion le plus élevé est le mardi, avec un impact direct sur la durée globale d'un trajet augmenté en moyenne de +70% à Marseille, +74% à Paris, +62% à Lyon et +55% à Lille. En fin de journée entre 17h et 18h, le trafic y est le plus dense le vendredi, avec un temps augmenté en moyenne de +82% à Marseille, +71% à Paris, +62% à Lyon, +58% à Lille2.

Dans ces 4 grandes villes, les jours les plus encombrés ont été en 2016 : Paris, le 10 novembre; Marseille, le 13 mai ; Lyon, le 22 novembre ; Lille, le 7 juin;

"Grâce à des itinéraires plus intelligents et à une planification des missions, la télématique peut optimiser les flux de trafic et aider les conducteurs à passer moins de temps sur la route. En se référant à l'excellence des options qu'offre le TomTom Traffic Services, ils sont en mesure de réduire encore davantage leurs temps de déplacement", commente Taco van der Leij, VP Marketing chez TomTom Telematics.

Les professionnels en payent le prix fort :

A Paris, la durée globale d'un trajet est augmentée en moyenne de 38% prolongeant le temps passé sur la route de 40 min ce qui couterait 6,51 € par véhicule et par jour.
A Bordeaux, la durée globale d'un trajet est augmentée en moyenne de 31% prolongeant le temps passé sur la route de 37 min ce qui couterait 6,02 € par véhicule et par jour.
A Montpellier, la durée globale d'un trajet est augmentée en moyenne de 31% prolongeant le temps passé sur la route de 31 min ce qui couterait 5,04 € par véhicule et par jour.
A Lyon, la durée globale d'un trajet est augmentée en moyenne de 29% prolongeant le temps passé sur la route de 33 min ce qui couterait 5.37 € par véhicule et par jour.
A Nice, la durée globale d'un trajet est augmentée en moyenne de 29% prolongeant le temps passé sur la route de 30 min ce qui couterait 4,88 € par véhicule et par jour.
A Grenoble, la durée globale d'un trajet est augmentée en moyenne de 28% prolongeant le temps passé sur la route de 34 min ce qui couterait 5.53 € par véhicule et par jour.
A Toulon, la durée globale d'un trajet est augmentée en moyenne de 28% prolongeant le temps passé sur la route de 31 min ce qui couterait 5.04 € par véhicule et par jour.
A Strasbourg, la durée globale d'un trajet est augmentée en moyenne de 28% prolongeant le temps passé sur la route de 32 min ce qui couterait 5.21 € par véhicule et par jour.
A Toulouse, la durée globale d'un trajet est augmentée en moyenne de 27% prolongeant le temps passé sur la route de 34 min ce qui couterait 5.53 € par véhicule et par jour.

"Les entreprises dont les employés sont sur les routes dans des villes congestionnées pourraient réellement bénéficier de solutions pour les aider à faire face aux effets de ralentissement de la circulation", prêche Taco van der Leij.


Ces chiffres, calculés par TomTom, représentent le temps supplémentaire moyen passé chaque jour dans les embouteillages. Ils ont été déterminés par les calculs suivants : Exemple de Paris : 40 (le temps perdu dans les embouteillages par jour) ÷ 60 minutes x 9,76 (SMIC horaire selon le Ministère du travail au 1er janvier 2017 : https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A11216) = 6,51 €

(1) L'index est calculé par TomTom sur la base des temps de parcours réels effectués par les automobilistes équipés de GPS TomTom sur plusieurs millions de kilomètres cumulés.

(2) Ces chiffres, calculés par TomTom, représentent le % d'augmentation moyen de la durée globale d'un trajet en comparaison à une période de trafic fluide.