Mon compte Devenir membre Newsletters

Carlili, la start-up qui veut bouleverser la LCD

Publié le par

Grâce à un réseau de convoyeurs (dits carsitters), Carlili permet de récupérer sa voiture de location à l'heure et à l'adresse de son choix au même prix qu'une location en agence. Une agilité de service qui risque bien de bouleverser le marché de la LCD souvent cantonné aux agences.

Carlili, la start-up qui veut bouleverser la LCD

"La qualité de service s'est dégradée chez les agences de location de voitures. Car à force de se battre sur les prix, on en oublie de se concentrer sur le service", explique Vincent Moindrot, fondateur de la start-up Carlili. Cette start-up française fondée en 2015 veut réinventer la location de voiture courte durée en Ile-de-France.

Un rôle d'"intermédiaire" auprès des loueurs

"Carlili est parti d'un constat simple : la location de voiture dite traditionnelle est pavée de contraintes. L'avènement du modèle on-demand dans nombre de secteurs a profondément changé les attentes des clients. Chez Carlili, c'est le client qui décide où, quand et comment, souligne son fondateur avant d'ajouter : en 2h, Carlili garantit de trouver un véhicule disponible".

Le principe? Carlili permet de se faire livrer et récupérer une voiture de location à l'heure et à l'adresse de son choix au même prix qu'une location en agence. Pour cela, Carlili se positionne comme "intermédiaire" auprès d'agences de locations indépendantes en Ile-de-France telles que Leriche à Alfortville ou auprès de franchisés comme Ada ou Ucar. Soit près d'une vingtaine d'agences autour de Paris avec un total d'environ 2500 véhicules. "Notre réseau de loueurs partenaires proposent des véhicules récents, entretenus par des experts automobiles", garantit le fondateur de la start-up. La démarche est classique, avec un contrat de location standard et avec l'assurance du loueur. A la réception de la voiture, le client fait un état des lieux avec un intermédiaire de Carlili sur smartphone à l'aide d'une trentaine de photos. Le client récupère ensuite la voiture pour un forfait moins de 300 kms en moyenne avec le plein compris.

Une livraison à la demande

Pour garantir la flexibilité de l'offre, Carlili s'appuie sur une cinquantaine d'entrepreneurs payés à la prestation ou "carsitters" qui sont chargés de convoyer les véhicules en lieu et place de la demande du client. Ce dernier peut ainsi récupérer sa voiture de location "aux aéroports, dans les gares, les hôtels, à domicile ou sur son lieu de travail. Il est même possible jusqu'à 1 heure avant le rendu de son véhicule de changer d'avis sur l'horaire et le lieu de retour", souligne Vincent Moindrot. L'utilisateur peut aussi suivre son déplacement sur son smartphone et ainsi de ne pas perdre du temps. Enfin, Carlili propose une offre entreprise avec une réduction en fonction du volume demandé.

Côté développement, cette jeune start-up vient d'intégrer la nouvelle promotion du Welcome City Lab, le premier incubateur dédié au tourisme urbain. Elle vient aussi d'être repérée par l'association des directeurs et responsables achats, l'Adra pour une matinée Adra up, soit une rencontre entre startups et grands directeurs achats en septembre dernier. De plus, Carlili a bénéficié d'une première levée de fonds de 300 000 euros auprès de business angels entre janvier et le début de l'été. "Nos prochains objectifs : créer une appli et fluidifier les process internes. Mais aussi redévelopper le back office auprès des partenaires", conclut le fondateur de Carlili.