Mon compte Devenir membre Newsletters

Achats transport : comment réduire l'empreinte carbone en restant performant ?

Publié le par

En termes de politique RSE, la réduction de l'empreinte carbone transport est un axe prioritaire. Or, améliorer sa performance environnementale implique aussi des enjeux économiques forts liés aux coûts et à la performance de l'activité globale.

Achats transport : comment réduire l'empreinte carbone en restant performant ?

La réduction de l'empreinte carbone transport est un axe majeur pour nombre d'entreprises. Favoriser des solutions alternatives au diesel, mutualiser les flux de différents transporteurs et améliorer la productivité de la livraison sont autant de problématiques qui touchent à l'environnement mais aussi aux coûts et à la performance.

La performance environnementale est synonyme d'enjeux économiques forts. Les trois principaux types de nuisances et de coûts à prendre en compte étant : le réchauffement climatique, la nuisance sanitaire et la nuisance sociétale ou non qualité (congestion, accidents, dumping social...). "Or, la non qualité du transport représente 0,5% du chiffre d'affaires, c'est colossal", indique Philippe Mangeard de TK'Blue.

Acheter du transport responsable, en sélectionnant les bonnes énergies, les bons modes et les fournisseurs les plus vertueux, est source de gain de performance logistique. Les impacts RSE sont des leviers de progrès notamment en termes de transfert modal, de réduction des distances parcourues ou encore d'amélioration du taux de chargement. Pour Philippe Mangeard "il suffit d'aligner les objectifs de performance coûts sur les objectifs RSE de l'entreprise et les acheteurs pourront répondre aux exigences de la RSE, de la communication, de la logistique et a fortiori de la direction générale."

Comment faire côté acheteurs ?

-Evaluer les prestataires les plus engagés et les plus dynamiques grâce à des indicateurs spécifiques au sein même des appels d'offres

-Engager un plan d'action avec les partenaires de transport et les sous-traitants qui permet d'arriver progressivement au niveau d'exigence souhaité

-Suivre l'amélioration grâce à un outil de pilotage capable de calculer à la fois le GES, la qualité transporteur, la performance des flux et le coût sociétal.

-Challenger les parties prenantes grâce à un système de notation voire de labellisation performance qualité

Lire la suite page 2-L'impulsion doit venir des décideurs