Mon compte Devenir membre Newsletters

L'informatique, un poste énergivore encore sous-estimé

Publié le par

96% des salariés ne connaissent pas la consommation électrique de leur matériel informatique. Ainsi, si les entreprises sont conscientes de l'impact énergétique de la consommation de l'éclairage ou du chauffage dans les bureaux, elles mésestiment celui du poste informatique, rapporte Riposte Verte.

L'informatique, un poste énergivore encore sous-estimé

Seulement 43% des salariés sont équipés d'un ordinateur portable au bureau, rapporte la dernière enquête "Energie : quelle gestion au bureau?"* réalisée par l'Observatoire du bureau responsable en lien avec le site GreenIT.fr

Pour 7 postes fixes avec tours centrales installés dans les bureaux, seul un client léger existe. Or, l'ordinateur portable est sans aucun doute, le matériel informatique le moins énergivore contrairement aux postes fixes, relève l'étude.

L'informatique, un poste énergivore méconnu

96% des sondés ne connaissent pas la consommation électrique de leur matériel informatique. A la question, votre ordinateur portable ou votre écran est-il labellisé? La grande majorité ne sait pas répondre à cette question (respectivement 46% et 58%). Pour le reste, le premier label déclaré est energy star.

Eteindre son poste ou le laisser en veille? Seules 36% des organisations donne des consignes à leurs salariés pour l'utilisation du matériel informatique. Si 66% des répondants n'en ont pas reçu à propos de l'extinction de leur ordinateur pendant la pause-déjeuner, ils sont plus de 70% à l'éteindre le soir. Enfin, 29% ne renouvellent leur matériel qu'une fois tous les ... 5 ans.

30% n'analysent pas leurs factures régulièrement

Au moins 30 % des structures interrogées n'analysent toujours pas régulièrement leurs factures, ni l'adaptation de leur contrat.

Bonne nouvelle : l'approvisionnement en énergies renouvelables progresse de 6 % par rapport à 2011 (date de la dernière étude sur le sujet). Ils sont désormais 9% à avoir recours aux énergies renouvelables. Et sans surprise, l'énergie consommée dans les bureaux provient principalement des deux fournisseurs historiques : EDF (77 %) et GDF (28 %).

Connaître ses locaux et ses équipements est une nécessité pour choisir une politique énergétique pertinente, précise l'Observatoire. Pourtant, l'éclairage d'un poste de travail sur deux n'a pas été passé en revue.

Près de 34% des entreprises de plus de 250 salariés ont un taux d'équipement en lampes "basse consommation" (néons, fluocompactes, led ...). Et la moitié d'entre eux ont reçu des consignes pour la gestion de leur éclairage. Bonne nouvelle : 74% adaptent l'éclairage de leurs bureaux en fonction de la luminosité ambiante.

Pour le chauffage, premier poste de dépense énergétique, les deux tiers (67 %) des répondants n'ont pas reçues de consignes spécifiques. Et pour maîtriser la consommation, 69 % des organisations régule le chauffage avec un thermostat programmable ou des robinets thermostatiques.

* Enquête en ligne réalisée en 2013 auprès de TPE, PME et sociétés de plus de 250 salariés (avec 841 réponses).