Mon compte Devenir membre Newsletters

Votre vieux mobilier professionnel a une (vraie) valeur

Publié le par

Mais pas celle que vous croyez! Il s'agit de le donner pour alimenter la filière du recyclage. Vous répondrez ainsi à deux enjeux RSE en favorisant l'insertion par l'activité économique et le développement durable, pour le plus grand bien de la planète.

Votre vieux mobilier professionnel a une (vraie) valeur

Votre entreprise déménage ou change de mobilier. Ou les deux, d'ailleurs. Et vous ne savez que faire des meubles dont vous n'avez plus l'utilité? La déchetterie n'est pas la solution. Qu'on se le dise ! Mieux vaut privilégier le réemploi et la valorisation matière des meubles professionnels usagés plutôt que leur enfouissement ou leur valorisation énergétique. Si vos meubles sont en bon état, il vous est possible de leur donner une seconde vie. En l'état, ou après recyclage. Pour les accompagner sur cette voie, vous pouvez contacter un éco-organisme comme Valdelia . L'éco-organisme participe à la mise en place d'une économie circulaire qui capitalise sur le réemploi, l'éco-conception à partir de matières premières dites secondaires (MPS) et le recyclage en "cristallisant les forces en présence", explique son responsable. Il mobilise les acteurs de l'économie sociale et solidaire (ESS) qui collectent, traitent et recyclent et, bien évidemment, les détenteurs de mobiliers professionnels, afin qu'ils confient leurs meubles usagés. "Les grands groupes feront ce choix dans le cadre d'une démarche RSE, afin de répondre à une logique environnementale et à une logique d'insertion par l'activité économique" , a expliqué Arnaud Humbert-Droz, directeur général de Valdelia.

Faire appel à un organisme comme Valdelia permet donc de répondre à un besoin - se débarrasser de ses meubles usagés, à un enjeu social - faire travailler et progresser des personnes éloignées de l'emploi -; un enjeu environnemental - en participant à la réduction des déchets et à leur valorisation, en éviter le gaspillage de ressources naturelles qui manqueront cruellement aux industriels français dans quelques années - et à un enjeu économique - puisque Valdelia crée de l'activité dans les territoires et contribue, à terme, à sécuriser l'accès à des matières premières françaises.

Que deviennent les meubles confiés?

Réutilisés en état. S'il sont en bon état et réutilisables tel quel, après nettoyage et petite réparation, si besoin est. Depuis l'activation de son service en 2013, Valdelia a permis à 30 300 meubles de trouver une seconde vie auprès d'associations, de PME, de particuliers, etc, notamment au travers des ressourceries.

Transformés. S'il n'est pas exploitable en l'état pour diverses raisons, le mobilier sera désossé et la matière première servira à fabriquer d'autres meubles. Aujourd'hui, l'ambition de Valdelia et de ses partenaires de l'ESS est d'assurer de nouveaux débouchés pour la seconde vie des meubles professionnels. Ils sont engagés dans plusieurs projets d'économie circulaire, notamment sur le marché en plein essor de l'upcycling. Le upcycling consiste à transformer des déchets en produits de bien meilleure qualité, voire à leur donner une certaine plus-value (lire l'exemple de la Camif en page suivante).

Lire la suite en page 2 : Valdelia, c'est quoi?