Mon compte Devenir membre Newsletters

Transférer son entreprise de manière écologique et économique

Publié le par

Si le bilan carbone d'un transfert d'entreprise n'entre pas forcément dans les préoccupations immédiates des directeurs achat, certains prestataires ont des arguments pour prouver que déménager en préservant l'environnement ne coûterait pas plus cher...

Transférer son entreprise de manière écologique et économique

Une entreprise change en moyenne de locaux tous les cinq à six ans. Et un transfert coûte cher. Pour que déménagement rime avec écologie et économies, certains déménageurs multiplient les initiatives en faveur de l'environnement. Tour d'horizon des méthodes qui font gagner du temps et de l'argent, tout en adoptant une attitude écoresponsable.

Faire appel au "cotransportage"

En France, un camion sur deux roulerait à moitié vide et un sur quatre, complètement vide. Partant de ce constat éloquent, la jeune start-up française Fretbay a créé en 2008 une plateforme de déménageurs pour organiser les tournées de camions de façon à éviter qu'ils circulent vides. " Le concept est très simple, explique sa créatrice, Areeba Rehman. Les entreprises intéressées déposent un devis en ligne. Le logiciel de Fretbay se charge, ensuite, d'optimiser les transferts entre les 8 000 déménageurs que nous regroupons. "

" Tous nos devis annoncent le bilan carbone et le gain financier " - Éric Lehmann, responsable commercial des Gentlemen du déménagement

Alors que le covoiturage est déjà ancré dans les moeurs, le cotransportage fait de plus en plus d'adeptes. Il est une alternative à la fois écologique et économique : 150 000 millions de kilomètres ont déjà été parcourus par les transporteurs partenaires de Fretbay. " Plus écologique que les formules de transport traditionnel, le service aurait évité plus de 800 tonnes d'émission de CO 2 et fait faire de belles économies aux clients qui ont opté pour cette méthode, puisque, en moyenne, la facture a diminué de 40 % ", assure Areeba Rehman. De quoi capter l'attention des entreprises qui réfléchissent à un transfert propre à moindre coût. Pour les inciter à réduire leur empreinte écologique, Les Gentlemen du déménagement vont même plus loin. " Tous nos devis annoncent le bilan carbone et le gain financier ", complète Éric Lehmann, responsable commercial de la société. Un moyen de faire passer le message et d'appeler chacun à se responsabiliser.

Opter pour des cartons réutilisables et sans scotch

Qui dit mobilité d'entreprise dit évidemment cartons. Les déménageurs ont, depuis de nombreuses années, déjà opté pour du matériel recyclé et recyclable, à l'image du carton mais aussi des rouleaux de scotch, des étiquettes jusqu'aux matériaux d'emballage comme le papier bulle. Pour aller plus loin dans la chasse au gaspillage, la société de transfert et de déménagement D-Max a créé une boîte synthétique qui révolutionne à elle seule le concept même du déménagement. " Avec notre D-Box, fini la poussière de cellulose, le bruit de scotch et le carton mouillé ou abîmé ", vante Jérôme Jaman. Le patron de ce groupe spécialisé dans le déménagement d'entreprises a inventé une boîte en polypropylène alvéolaire, réutilisable jusqu'à quarante fois puis recyclable à 100 %.

Dotée d'une fermeture mécanisée, elle évite la pénible et bruyante étape de l'emballage avec le rouleau de scotch. Résultat ? Un gain de temps, pour l'utilisateur, avec une durée d'emballage/déballage divisée par quatre selon D-Max. Autre point fort : " Le concept est aussi un atout sociétal, puisque l'environnement de travail des collaborateurs n'est pas perturbé, ce qui fait gagner en productivité ", analyse Jérôme Jaman. La moitié des clients de D-Max utilisent, aujourd'hui, ces boîtes, pour un tarif de déménagement équivalent à celui du classique transfert avec les cartons. Pas de surcoût, donc, pour ceux qui choisissent cette alternative propre, partie d'un concept tout simple : pour ne pas gaspiller, le mieux est de réutiliser.

Lire la suite en page 2