Mon compte Devenir membre Newsletters

La FDJ obtient la meilleure note pour sa politique papier

Publié le par

WWF France publie la 6e édition de son étude et classement PAP50 sur les politiques papier dans les grandes entreprises. La Française des Jeux (FDJ) pour sa première participation à l'étude obtient le meilleur score depuis 2010 et prend la tête du classement.

La FDJ obtient la meilleure note pour sa politique papier

"Étonnamment, on recycle moins bien en entreprise (30%) que dans la vie quotidienne (49%)" rappelle Daniel Vallauri,"Forests & Forest products" Program manager chez WWF France. Quels sont les bons et mauvais élèves d'une politique papier responsable? Pour la 6e édition,WWF France (sous mécénat de PAPREC), publie avec Riposte Verte son baromètre PAP50 sur la politique papier des entreprises.

Un taux de participation "décevant"

PAP50 s'est ainsi concentré cette année sur l' analyse des pratiques de 53 grandes entreprises françaises dans la grande distribution, l'agroalimentaire, le conseil, la beauté et le luxe, la distribution de fournitures de bureau, la gestion du courrier et les télécommunications ou encore des secteurs de l'énergie et de la chimie. On y note une faible participation (41%) qui révèle un manque de transparence des grandes entreprises, avec 22 répondants sur 53. Pour les non répondants, les résultats sont tirés des rapports de développement durable ou d'autres documents rendus publics.

Le baromètre prend en compte les consommations de papier, la responsabilité des papiers utilisés et les actions mises en place pour optimiser la collecte des papiers usagés."Depuis 2010, les études portent sur le Papier de Bureau (PB) et de communication externe (Documents Institutionnels, Promotionnels et Editique - DIPE). En 2016, le périmètre d'étude s'élargit aux produits papier mis sur le marché (PPM), soit les produits dont les entreprises ont la responsabilité où elles apposent leurs logos", détaille Daniel Vallauri,"Forests & Forest products" Program manager chez WWF France. Des PPM nombreux qui représentent des volumes considérables, notamment pour les acteurs de la grande distribution.

"Si la taille de l'entreprise n'est pas déterminante, la durée de l'engagement l'est, souligne Cyril Hergott, président de l'association Riposte Verte, auteur de l'étude avec WWF France, mais dès que la direction est moteur, il y a des résultats".

Un score record pour la Française des Jeux

La Française des Jeux (FDJ) pour sa première participation à l'étude obtient le meilleur score depuis 2010 et prend la tête du classement avec une note de 86/100. Elle est suivie par Yves Rocher (81), Engie (80), Carrefour (76) et La Poste (75). [cf. tableau ci-contre].

En 2016, les politiques papier des grandes entreprises d'une manière générale, sont à la fois "encourageantes et décevantes" rapporte le communiqué de presse. Car, certaines montrent de très bonnes performances à la hauteur des enjeux et des attentes. Mais décevantes car la majorité ne manque pas de ressources mais plutôt d'engagements et de transparence, rapporte le communiqué.

Cependant, les résultats du Baromètre PAP50 2016 sont encourageants car, parmi les 22 entreprises ayant répondu de façon complète, certaines montrent de très bonnes performances. Et certaines entreprises, pourtant mal ou moyennement notées lors de la première évaluation en 2010, ont constamment progressé depuis.

A noter que parmi les 14 entreprises présentant les plus forts impacts sur les écosystèmes, notamment par leurs approvisionnements en papier et pâte à papier, seules 4 entreprises ont répondu , avec un score variable allant de " excellent " (Carrefour) à " insuffisant " (Les Mousquetaires) en passant par "moyen à bon " (Auchan, L'Oréal).


Lire la suite en page 2