Mon compte Devenir membre Newsletters

Près de 25% des salariés français frustrés par des méthodes et outils de travail dépassés

Publié le par

Pourquoi les Français sont-ils si négatifs à propos de leurs conditions de travail? Près de deux tiers d'entre eux auraient une mauvaise opinion de leur cadre de travail. Une opinion défavorable en raison de méthodes et d'outils de travail dépassés qui engendreraient de la frustration.

Près de 25% des salariés français frustrés par des méthodes et outils de travail dépassés

Les français ont la réputation d'être râleurs. Et ce n'est pas la dernière étude* de Sharp, société spécialisée dans les outils de gestion documentaire qui démontera cette idée reçue. Ainsi, près de deux tiers d'entre eux ont une mauvaise opinion de leur cadre de travail.

Seulement 25% des professionnels qualifient leur environnement de travail comme " motivant ". Les français décrivent celui-ci comme " peu inspirant ", " sombre ", " oppressant " voire " toxique "... Néanmoins, 38% des personnes interrogées trouvent leur cadre de travail " calme ", et seulement 10% le trouvent " ennuyeux ". Et 29% évoquent également trop de temps passé sur des tâches administratives rébarbatives, et 30% mentionnent enfin le mauvais réflexe qu'ont les collaborateurs d'avoir recours à l'email pour communiquer, plutôt que de se parler directement.

Des méthodes et outils de travail dépassés, sujets de frustration

Parmi les raisons avancées pour expliquer cette négativité, presque un quart des Français (23%) parlent de méthodes et d'outils de travail dépassés, sources de frustration. Plus de la moitié des personnes interrogées (52%) considèrent que la technologie, au sein de leur environnement de travail, est " restrictive " et constitue un obstacle à leur créativité. Les professionnels français estiment qu'ils sont frustrés au moins trois fois par jour en moyenne à cause de technologies qui ne répondent pas à leurs besoins. Cela conduit 35% des personnes interrogées à prétendre régulièrement que les outils technologiques sont défectueux pour ne pas avoir à les utiliser, et 46% à utiliser plutôt leur propre smartphone, tablette ou autre périphérique plutôt que ceux fournis par leur employeur.

Motiver la génération Y

Et près de 43% des collaborateurs de la génération Y sont les premiers à dire qu'ils seraient bien plus motivés pour travailler si leur entreprise mettait à leur disposition des technologies plus récentes.

" D'ici une dizaine d'années, les collaborateurs de la génération Y représenteront la majorité des professionnels de notre pays. Et nous avons beaucoup à apprendre de leur rapport au monde professionnel tel qu'ils le perçoivent. Il est de notre devoir de leur fournir des outils technologiques susceptibles d'encourager leur créativité... " explique Nathalie Chamblain, Directrice Marketing de Sharp Business Systems France et Europe du sud.

*L'enquête a été réalisée auprès de 6 045 professionnels (dont 1 005 français) dans 9 pays d'Europe : France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Suède, Pologne, République tchèque et Hongrie.