Mon compte Devenir membre Newsletters

L'environnement de travail a une influence réelle sur le bien-être des employés

Publié le par

Le collectif allemand Office 21 a profité du salon Orgatec qui vient d'avoir lieu à Cologne pour révéler les premiers résultats de son étude Office Settings. Objectif avoué : faire une science exacte des intuitions qui guident l'ensemble des acteurs de l'aménagement de bureaux, acheteurs inclus !

L'environnement de travail a une influence réelle sur le bien-être des employés

L'environnement de travail a une influence réelle sur le bien-être des employés. Jusqu'alors du domaine de la thèse personnelle, cette affirmation a désormais tout d'un fait avéré grâce à l'initiative d'Office 21. Emmené par l'Institut Fraunhofer qui a pour raison d'être l'accompagnement des entreprises dans leur développement et ayant pour partenaires commerciaux des grands noms de l'aménagement de bureaux tels que Haworth, Interfave ou Interstuhl, ce projet collectif est à l'origine d'une étude qui traite de toutes les zones d'influence de l'aménagement de travail sur, précisément... le travailleur et le travail. Baptisée "Office Settings", ses premiers résultats ont été révélés lors du salon Orgatec. Une mine d'information qui place l'environnement de travail en tête des enjeux stratégiques de l'entreprise.

L'environnement de travail : dernier domaine de non-droit ?

Premier constat à ressortir de l'étude : l'environnement de travail n'est pas assujetti à la même souplesse qui ailleurs prévaut de plus en plus en matière de conditions de travail. En effet, alors que les employés jouissent majoritairement d'une relative autonomie quant à leur mode opérationnel (82%) ou bien encore leurs horaires de travail (55%), ils ne sont que 40% à pouvoir faire valoir leur droit de choisir où travailler. Un chiffre d'autant plus étonnant que l'autonomisation des employés a de multiples vertus. Dans l'ordre, elle favorise l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle (0,38 sur une échelle allant de 0 à 0,5), la motivation (0,36) ou bien encore le bien-être (0,33). Reste que la performance, quant à elle, semble égale selon que l'employé jouisse de conditions de travail souples ou bien rigides.

Un facteur de bien être

Autre point marquant de l'étude : les employés interrogés ne sont que 20% à être pleinement satisfaits de leur environnement de travail. Un chiffre qui gonfle à 42% si l'on y ajoute celui des "à peu près satisfaits". Que faire de l'insatisfaction des 68% restants ? La réponse devrait donner lieu à une politique environnementale aboutie au sein de l'entreprise. Et pour cause : l'environnement de travail a un impact réel sur le bien être des employés (0,46, toujours selon un indice de 0 à 0,5) mais aussi leur motivation (0,44) ou bien encore leur engagement (0,40). Encore en bas du classement, la performance n'en est pas moins impactée tout de même (0,38).

L'identification à l'entreprise

Reflet de l'entreprise, l'environnement de travail façonne logiquement la relation affective qu'a l'employé envers cette dernière. Une notion qui donne lieu dans l'étude à la création d'un indice d'engagement. Globalement, ce dernier est évalué à 4,1 (sur une échelle allant de 1 à 5) . Néanmoins, les résultats indiquent sans surprise que les employés les plus insatisfaits quant à leur espace de travail sont aussi les moins engagés.

Du calme et de l'espace !

A ce stade, le lecteur attentif que vous êtes n'a plus qu'une question en tête : comment faire pour améliorer l'environnement de travail de mon entreprise ? En guise de carnet de route, l'étude dresse la liste des points les plus appréciés mais aussi les plus abhorrés dans un environnement de travail. Véritables "must" en la matière, le mobilier et l'acoustique (comprendre : le calme) sortent grand vainqueur de ce classement avec un score respectif de 0,68 et 0,55 (sur un indice allant de -0,7 à 0,7). Arrivent ensuite, ex-æquo, la possibilité de se mettre en retrait et un espace de pause récréatif. A l'inverse, un espace de travail surpeuplé ainsi que la difficulté à se mouvoir constituent les deux points les plus honnis des employés (-0,52 et -0,51).

Une étude au long cours

Lancée à l'été 2013, l'étude publiera ses résultats régulièrement. Votre expérience d'acheteur vous rend particulièrement sensible aux problématiques de l'aménagement de travail ? Vous voulez animer vos collaborateurs autour de la problématique de l'environnement de travail ? Pour participer à l'étude, rien de plus simple. Aller sur la page dédiée du site internet d'Office 21 et répondre au questionnaire en ligne. Temps estimé de l'opération : 10 à 15 minutes.

Résultats du premier volet disponibles (en allemand uniquement) ici.

Méthodologie :
Enquête en ligne réalisée sur 1165 répondants dont la composition est la suivante :
Sexe : 2/3 d'hommes pour 1/3 de femmes.
Age : 46-55 ans (34%)
36-45 ans (30%),
26-35 ans (20%),
plus de 55 ans (11%),
moins de 25 ans (4%).
Travail : temps plein (82%)
temps partiel (8%)
freelance (8%)