Mon compte Devenir membre Newsletters

Les salariés français, insatisfaits de l'aménagement de leurs bureaux

Publié le par

Le lien entre aménagement de l'espace de travail et bien-être des collaborateurs n'est plus à prouver. A l'occasion du 5e baromètre de la qualité de vie au bureau, Actineo compare l'avis des salariés français à celui des Européens. Résultat : l'insatisfaction règne (encore) dans l'Hexagone.

Les salariés français, insatisfaits de l'aménagement de leurs bureaux

Quand salariés français riment avec "insatisfaits"... Quelques jours après la tenue du salon Orgatec, grand-messe de l'aménagement des espaces de travail, le dernier baromètre Actineo sur la qualité de vie au bureau en Europe, rendu public ce mardi, dresse un trait d'union entre environnement de travail et satisfaction, engagement et sentiment de bien-être des collaborateurs. De quoi inspirer les fonctions achats sur leurs futurs investissements en équipements de bureau.

La France en queue de peloton de la satisfaction

3/4 des salariés français (77 %) vont quotidiennement au bureau, au sein de leurs entreprises, contre seulement un salarié suédois sur deux, relève l'étude Actineo. Si le télétravail ne séduit pas encore la majorité des collaborateurs de l'Hexagone, ceux-ci se montrent plus exigeants quant à leur environnement de travail à l'intérieur des organisations. Ainsi, alors que les Néerlandais s'estiment en très grande majorité satisfaits de leur vie de bureau (91 %), la France comptabilise "seulement" 78 % de satisfaits et se place, de ce fait, en queue de peloton des nations européennes.

En cause, notamment : le type de bureau occupé. Les salariés français en open space se disent ainsi plus mécontents - seuls 67 % de satisfaits - que ceux occupant un bureau fermé - 88 % de satisfaits. Non sans raison : 52 % des personnes interrogées se déclarent perturbées par les nuisances sonores de leurs collègues.

Les entreprises, en retard sur l'aménagement des espaces ?

Reste à savoir si les entreprises se sont saisies de la question. Pour les collaborateurs, la réponse est négative. 39 % des Français - et 56 % des salariés en open space - estiment que les entreprises n'accordent pas assez d'importance à l'aménagement de leur espace de travail. Les salariés pointent notamment du doigt le manque d'espace permettant de s'isoler et la mauvaise qualité de l'air.

Également sources de mécontentement (pour 49 à 56 % des Français), les faibles possibilités de détente et de restauration à disposition - absence de cafétéria ou de restaurant d'entreprise.